Football En D3B, pas moins de neuf équipes ne sont pas encore fixées sur leur sort


 À une journée du terme de la saison au sein des divisions amateurs, certains verdicts de cette deuxième saison post-réforme du football belge sont d’ores et déjà connus côté francophone, mais un certain nombre de décisions tomberont encore ce week-end. Même s’il faudra, pour d’autres, attendre que la Cour belge d’arbitrage pour le sport ait statué.

Nous vous proposons ci dessous une revue des verdicts de la saison, officiels ou encore à venir. Histoire d’y voir plus clair avant le tirage au sort des tours finals, qui aura lieu lundi à 18h30 à Cognelée (pour D2 et D3 amateurs).


En D1 amateurs

>> Montée : les quatre premiers, soit Lommel, Knokke, Dessel et Deinze, sont qualifiés pour le tour final disputé sous la forme d’un mini-championnat de six journées. Mais seul Lommel a obtenu la licence de D1B et est donc assuré d’évoluer à l’échelon supérieur la saison prochaine. Cette mini-compétition comptera donc pour du beurre !

>> Relégation : Berchem (15e) et le Patro Maasmechelen (16e) chutent en D2 amateurs. Hamme (13e, 28 pts) et Châtelet (14e, 26 pts) se disputent la 13e place, synonyme de barrages avec deux clubs de D2 amateurs néerlandophones, et un cercle de D2 amateurs francophone. Le lauréat se maintiendra ou montera en D1 amateurs. Attention : si Virton est sauvé sportivement, il passera par la CBAS afin d’obtenir sa licence (l’audience est prévue le 30 avril). En cas d’échec, il serait relégué d’office, le barragiste grimperait d’une place et son poursuivant immédiat en ferait de même, devenant lui-même le barragiste.

En D2 amateurs

>> Montée : le RWDM est champion. Pour le reste, c’est un copié-collé par rapport à la saison dernière. À nouveau deuxième, le FC Liège devra se résoudre à passer par le tour final en compagnie de l’Olympic et de La Louvière-Centre, les deux seuls autres clubs à avoir obtenu, comme au printemps 2017, la licence ad hoc. Les matches se joueront, après tirage au sort, par élimination directe, une équipe étant bye au premier tour. Le rescapé participera ensuite à un deuxième tour final en compagnie du barragiste de D1 amateurs et des deux lauréats issus des playoffs des deux séries flamandes, comme déjà évoqué ci-dessus. À ce stade, la formule aller-retour sera d’application. L’équipe qui l’emportera se maintiendra ou montera en D1 amateurs.

>> Relégation : les trois derniers descendent d’office. Il s’agit de Sprimont (14e), de La Calamine (15e) et du White Star (16e). Ce dernier devrait d’ailleurs être radié lors de l’assemblée générale de l’ACFF en juin prochain, une décision qui ferait alors le bonheur d’un club brabançon qui pourrait de la sorte passer de la P1 à la D3.

>> À noter que le 13e, Ciney, pourrait également chuter à l’étage inférieur si Châtelet et Virton venaient à être relégués.


En D3 amateurs

>> Montée : si en série B, Tilleur a fêté le titre dimanche dernier, en série A, il ne devrait plus échapper à la Raal. Les Louviérois tiennent en effet la corde, et les Francs Borains devront vraisemblablement passer par le tour final, comme la saison dernière, pour tenter d’assouvir leurs ambitions. Ils y retrouveraient alors Couvin-Mariembourg, Tournai et Onhaye, issus eux aussi de D3A, ainsi que les cercles de série B que sont Visé, Stockay, Aische, en plus d’un quatrième club de D3B à désigner parmi Longlier, Herstal, Givry, Aywaille et Richelle. Un seul de ces huit clubs montera en D2 amateurs.

>> Relégation : les trois derniers de chaque série descendront d’office, soit Spy, Solrézienne et Waterloo en D3A, Habay-la Neuve, Namur et Cointe en série B. Les 13es des deux séries disputent un barrage au cas où il y aurait un descendant supplémentaire (si Châtelet et Virton devaient descendre tous les deux de D1 amateurs par exemple). Le Léopold (12e, 32 pts) et le Stade Brainois (13e, 29 pts) sont concernés en série A, alors que Huy, Mormont, Verlaine et Bertrix peuvent encore être barragistes dans l’autre série.