Football La défaite contre le Mexique aura-t-elle laissé les traces sur les hommes de Joachim Löw ?

La malédiction du champion du monde en titre a encore frappé le 17 juin dernier. L'Allemagne, sacrée il y a quatre ans au Brésil, a en effet perdu d'entrée contre une vaillante équipe du Mexique. Cette défaite a créé une levée de boucliers dans l'opinion publique allemande.

Les médias s'en sont donnés à cœur joie pour critiquer une équipe allemande qui a frappé... 26 fois au but sans trouver la faille dans la défense mexicaine, gardée par Ochoa. Après la victoire de la Suède sur la Corée du Sud, les champions du monde en titre sont au pied du mur et n'ont plus le droit à l'erreur.

Pour la légende du Bayern Munich, Franz Beckenbauer, il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour son équipe nationale. Selon lui, ce Mondial ressemble énormément à ce lui de 1974. "À l'époque, le cinéma avait commencé avant le tournoi, lorsque nous nous étions disputés avec la Fédération pour une histoire de primes. Nous avions ensuite perdu (1-0) face à la RDA. Dans la nuit après le match, ça a décoiffé. Autour de quelques bouteilles de vin, nous nous sommes dit nos quatre vérités !", a raconté le Kaizer

Autre similitude, l'Allemagne n'avait plus autant tiré au but en Coupe du Monde que lors de ce fameux match perdu contre les voisins de l'est (30 frappes en 1974). 

Cette année-là, les Allemands avait fini par battre en final les Pays-Bas emmené par un certain Johan Cruyff. Beckenbauer était le capitaine de cette sélection qui était donnée perdante à tous les coups contre le "football total" proposé par les Néerlandais.