Football

L'analyse de Bart Goor était bizarre

BRUGES Bart Goor, le capitaine bruxellois, estimait que la victoire brugeoise était volée. "En première mi-temps, nous avons dominé Bruges avec du bon football , disait-il. On ne pouvait s'imaginer une meilleure réaction après le faux pas au Staaien. On a développé un jeu de combinaisons; on a évité de jouer avec des longs ballons. Bruges ne savait pas où il était. Il n'a pas eu une seule occasion réelle. En 2e mi-temps, on a été perturbés par le changement tactique de Mathijssen, qui a posté Van Heerden sur le flanc gauche. Et nous, nous avons soudainement opté pour de longs ballons. Mais avec des types comme Clement et Valgaeren en défense, les ballons sont directement revenus."

"Sterchele provocateur ? Au 2e tour, il doit venir à Anderlecht"

Goor avait quand même remarqué deux choses négatives. Un : la mauvaise défense sur le but. "Jamais on ne peut laisser Van Heerden se balader entre trois joueurs, pour offrir le but à Sterchele. A ce niveau-ci, on paie cela cash. Une petite faute - Bruges en a commis plusieurs - aurait suffi pour le bloquer."

Et deux : Anderlecht n'a pas été dangereux devant le but adverse. "Il nous faut un véritable buteur . Je me rappelle une passe de Hassan devant le but. Il n'y avait personne. Je ne dis pas qu'un attaquant aurait dû marquer, mais il aurait dû être là."

La conclusion est qu'Anderlecht peut oublier définitivement le titre. "Le championnat est encore long, mais on doit surtout essayer de décrocher un ticket européen. Les 13 points de retard sur Bruges, on ne les rattrapera pas en un clin d'oeil."

Goor était en forme, dans la zone d'interviews. Au sujet de l'arbitrage, il disait : "Gumienny m'a énervé. En Angleterre et en Allemagne, on laisse jouer. Ici, il a arrêté le match toutes les deux secondes. Je ne dis pas qu'il a favorisé Bruges, mais il a sifflé après chaque contact. Et puisque Van Heerden et Sterchele aiment se laisser tomber... C'est triste. Quand je lui ai dit, à la fin du match, il a répliqué : Rentre aux vestiaires ! "

Au sujet du geste provocateur de Sterchele, qui a montré son écusson brugeois au banc mauve après avoir marqué, il dit : "Sterchele doit encore venir à Anderlecht au match retour."



© La Dernière Heure 2007