Football

La Suède a "une opportunité extraordinaire" de peser sur la suite de la Coupe du monde samedi contre une Allemagne au bord de l'élimination, s'est réjoui vendredi le sélectionneur Janne Andersson, s'attendant à vivre "le genre de match qu'on attend dans une vie".

"Nous n'avons pas un déficit d'expérience par rapport aux Allemands", pense Janne Andersson. "Nous avons construit notre propre expérience avec cette équipe en jouant plusieurs grands matches, comme le barrage contre l'Italie (1-0, 0-0), les matches contre la France (2-1, 1-2 en qualifications) étaient également très bons. Nous avons emmagasiné de l'expérience ensemble. Le football est basé sur le vécu, sur et en-dehors du terrain, mais il n'y a aucune raison de se sentir désavantagés. Nous avons montré que nous savons résister à une lourde pression. L'arrogance est probablement le défaut qui nous correspond le moins."

"C'est le genre de match qu'on attend dans une vie, dans une carrière entière, et pour lequel on travaille", a ajouté le sélectionneur. "C'est un défi difficile mais il faut en profiter au maximum, c'est une opportunité extraordinaire de pouvoir peser sur un match d'une telle envergure. Peu importe si nous pouvons ou non éliminer l'Allemagne, nous pouvons nous qualifier (en huitièmes) par nos propres moyens et c'est extraordinaire."

Le Mexique a surpris l'Allemagne en ouverture. Les Suédois peuvent-ils s'inspirer de cette performance? "C'est difficile", confie Andersson. "C'était un match isolé, et nous en avons analysé beaucoup d'autres. Une équipe aussi talentueuse que l'Allemagne peut négocier le match suivant d'une toute autre manière. Évidemment, nous pouvons espérer que certaines choses se produisent et que les contres rapides puissent être importants. Les Mexicains ont été très bons dans ce qu'ils ont fait. Nous ne savons pas si les Allemands joueront de la même manière mais nous avons une petite idée de la manière dont nous voulons jouer quand nous récupérerons le ballon. Cela pourrait être important."