Football

Anderlecht n’a donc presque pas été représenté au stade du Spartak. Aussi bien Teodorczyk que Kara sont restés les 90 minutes sur le banc.

Teo a pu s’échauffer pendant une dizaine de minutes. En passant dans la zone mixte, il a évidemment nié les quelques journalistes belges qui l’appelaient. Dans son sac, il avait le maillot de Kara. Il avait posé en photo avec lui avant le match et les deux ont échangé leurs maillots après.

Kara (seulement 8 minutes de jeu en trois matches de préparation) n’était pas déçu d’être sur le banc : "C’est normal. Je viens de loin, vous le savez bien. Mais je vais bien, et mon genou va bien."

Kouyaté, lui, est monté au jeu à la 86e. Pourtant, il est capitaine de l’équipe. Mais Ndiaye (Wolverhampton) est en superbe forme. Kouyaté: "Je n’étais pas déçu d’être sur le banc. C’est l’équipe nationale du Sénégal qui compte, pas le capitaine Kouyaté. Un choix a été fait, je dois le respecter. Mais on va encore me voir à cette Coupe du Monde (rires). On savoure cette victoire, d’autant plus que le président de la République est venu nous féliciter dans le vestiaire. Oui, je sais qu’on peut tomber contre la Belgique. C’est mon rêve de jouer contre mon deuxième pays (rires)!"