L'Allemagne en quête du match parfait…

M. D. Publié le - Mis à jour le

Football

L’Allemagne aurait tort de négliger la Grèce en songeant, déjà, à… la finale

On ne change pas une équipe allemande qui, phase qualificative comprise, a enchaîné douze victoires. Même si, au grand dam de certains, les trois matches de poule n’ont pas suscité un enthousiasme délirant : “Je me demande ce qu’on attend nous” , grince Thomas Müller. “Oublie-t-on que l’adversaire compte aussi et qu’un match à ce niveau ne constitue jamais une promenade de santé ? Oublie-t-on qu’en ayant récolté neuf points, nous avons outrepassé les prévisions les plus optimistes ?”

Agacé lui aussi, Mesut Özil avait refusé de s’adresser à la presse après l’affrontement avec les Pays-Bas.

En interne, même si les réservistes se forcent parfois à sourire, le groupe vit cet Euro sans gros hiatus. En partie parce que sept joueurs du Bayern composent l’équipe de base. En partie parce que les leaders naturels ou désignés assument parfaitement leur statut. C’est le cas, notamment, de Bastian Schweinsteiger : “Une des clés du succès est la ligne directrice qu’on a définie une fois pour toutes entre le coach et nous. Celle-ci cimente l’unité du groupe. On peut formuler franchement son avis sur tous les sujets sans que cela nous porte préjudice. Le rôle de leader ne m’effraie pas. Même s’il implique qu’on doive s’occuper de tellement de choses qu’en rentrant au vestiaire, après un match, je suis vidé. Physiquement mais aussi dans la tête.”

Le médian bavarois l’avoue : les Allemands sont à la recherche du match parfait. Celui qui musellera les critiques. Celui qui leur permettra, peut-être, de dompter... l’Espagne en finale de cet Euro . Car, bien qu’ils s’en défendent, ils commencent à songer à cet événement potentiel-là.

Mais d’abord, il faut éliminer la Grèce : “Ce ne sera pas facile” , prévient Schweinsteiger. “Je m’attends à une sorte de réédition de Bayern - Chelsea, en finale de la Ligue des Champions. Avec une Grèce qui ne se découvrira pas. Qui nous laissera souvent le ballon. Qui sera agressive, peu spectaculaire mais qui pourrait être efficace : n’a-t-elle pas inscrit trois buts en ne se ménageant que cinq occasions ?”

Les Allemands devront peut-être sortir le match parfait pour s’en... sortir.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner