Football

Ognjen Vukojevic, analyste au sein du staff croate, a été exclu de sa délégation lundi pour avoir dédié à l'Ukraine la qualification des siens pour les demi-finales aux dépens de la Russie, a annoncé L'Equipe. Après l'attaquant Nikola Kalinic en début de tournoi, il est le deuxième élément de la délégation croate à devoir rentrer au pays prématurément.

La décision de la fédération croate (HNS) a été prise à la suite de la polémique provoquée par vidéo publiée par l'ancien international après la qualification de la Croatie contre la Russie samedi (2-2, 4-3 aux tirs au but).

L'ancien joueur du Dynamo Kiev y dédiait la victoire à l'Ukraine, un message que certains ont perçu comme une provocation en Russie. Le défenseur Domagoj Vida y lançait également "Gloire à l'Ukraine", un slogan de la révolution qui a conduit à la destitution du président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch en 2014 et à une crise dans les relations entre les deux pays.

"Je comprends et je respecte la décision de la fédération croate de football" a déclaré Vukojevic. "Je ne voudrais pas être un fardeau pour l'équipe nationale avant la demi-finale très importantes de la Coupe du monde où la paix la plus nécessaire était dans mes déclarations. Le Dynamo m'a permis de participer à la Coupe du monde (2014, ndlr), mais je comprends que ces déclarations peuvent être interprétées différemment. C'est pourquoi je suis désolé et je m'excuse auprès du public russe. Je suis très fier de ce que la Croatie a fait jusqu'ici en Russie. Je serai son plus grand fan jusqu'à la fin! "

Vida, titulaire dans la défense centrale de la Croatie, n'a écopé que d'un avertissement de la part de la FIFA à la suite de cette vidéo.