Football

L'UEFA a annoncé jeudi avoir renoncé à organiser l'Euro 2020 à Bruxelles.

Le match d'ouverture se déroulera à Rome alors que le stade londonien de Wembley récupère les quatre rencontres prévues à Bruxelles. La décision a été prise lors de la réunion du comité exécutif de l'UEFA à Nyon, en Suisse. Les autorisations quant à la construction du nouveau stade national n'étant pas encore obtenues, les instances européennes du football ont décidé de porter leur choix sur des solutions existantes. Bruxelles ne bénéficiera donc pas d'un nouveau délai permettant d'obtenir les permis nécessaires pour la construction de l'Eurostadium.

"Cela signifie que nos Diables Rouges disputeront leurs matches de groupe dans l'une des autres villes hôtes et que nos supporters devront se déplacer à travers toute l'Europe," dit Gérard Linard, président de l'Union belge de football. "Jusqu'au dernier moment, nous avons fait le maximum auprès de l'UEFA en vue d'obtenir un délai supplémentaire, mais nous respectons sa décision."

"La non-obtention de l'Euro 2020 ne signifie pas nécessairement la fin du dossier du stade. Nous avons absolument besoin d'un nouveau stade de 45.000 places et nous espérons que les ministres compétents octroieront le permis en janvier afin qu'un stade digne du 21e siècle puisse finalement être construit dans notre pays," conclut Linard.

Wembley, qui accueillera également les demi-finale et la finale, se voit attribuer trois matches de groupes et un huitième de finale en plus, en lieu et place de la capitale belge et européenne.

Ils avaient le temps, ils ne l'ont pas fait", a réagi Ceferin, président de l'UEFA

"Nous étions en discussion avec Bruxelles depuis longtemps. Ils étaient incapables de nous fournir les documents et les garanties. Ils avaient le temps, ils ne l'ont pas fait", a raconté M. Ceferin. Le Comité exécutif de l'UEFA a décidé "à l'unanimité" de retirer ces quatre matches à Bruxelles, devant l'incapacité des organisateurs belges à garantir que le stade en projet serait livré à temps, a déclaré M. Ceferin.

"En raison de l'incapacité du projet Eurostadium à répondre aux conditions posées par l'UEFA, les quatre matches initialement prévus à Bruxelles sont reprogrammés à Wembley", a déclaré le patron de l'UEFA, lors d'une conférence de presse.

"Des experts ont estimé que le risque pour l'UEFA était trop grand. D'abord, il semblait que ce serait un problème pour Bruxelles de finir le stade à temps. Et si le stade n'avait pas été fini à temps, il aurait alors été difficile pour nous de trouver une solution alternative", a ajouté le président slovène de l'instance européenne.

Wembley, qui accueillera également les demi-finales et la finale, se voit attribuer trois matches de groupes et un huitième de finale en plus, en lieu et place de la capitale belge et européenne. Le match d'ouverture pour lequel Bruxelles était en lice, se déroulera au Stade Olympique de Rome.

A noter que, à l'issue d'un tirage effectué jeudi, Rome et Bakou accueilleront les matches du groupe A, Saint-Petersbourg et Copenhague le groupe B, Amsterdam et Bucarest le groupe C, Londres et Glasgow le groupe D, Bilbao et Dublin le groupe E et Munich et Budapest le groupe F.

Le projet verra le jour, assure Ghelamco

Le groupe de construction Ghelamco a réaffirmé, jeudi, que le stade national verra le jour même si l'UEFA vient de rayer Bruxelles de la liste des villes qui accueilleront un match de l'Euro 2020. Pour Ghelamco, cette situation découle de "retards administratifs inutiles". "Les grands travaux d'infrastructure doivent être organisés de manière à ce qu'ils soient réalisables, sans que les différents niveaux de pouvoir s'affrontent constamment et se mettent des bâtons dans les roues", a souligné le promoteur qui ne souhaite pas que le dossier du stade atterrisse à la poubelle.

"En tant que constructeur, nous avons fait une promesse aux supporters du football belge, à l'équipe nationale, à la ville de Bruxelles et à tout le pays: celle de construire un temple du football dans la capitale européenne. Nous sommes des hommes de paroles et nous ferons donc tout pour tenir nos engagements", a encore assuré la société.