Football

La Fédération internationale de football (FIFA) a approuvé le dossier des deux candidats à l'organisation de la Coupe du monde de football en 2026. 

Le Maroc et la candidature commune des Etats-Unis, du Canada et du Mexique répondent aux exigences minimales fixées pour cette édition qui verra le nombre de pays participants passer de 32 à 48. Le 13 juin lors du congrès de Moscou, à la veille de l'ouverture de la 21e édition de la Coupe du monde en Russie, les plus de 200 membres de la FIFA choisiront où le tournoi aura lieu dans huit ans.

Ces derniers mois, les inspecteurs de la FIFA se sont rendus dans les pays concernés. La candidature des Etats-Unis, du Canada et du Mexique a été plus appréciée, sur les principaux points qui ont fait l'objet de l'inspection, que celle du Maroc. Les inspecteurs de la FIFA concluent clairement qu'une Coupe du monde dans le pays d'Afrique du Nord est beaucoup plus risquée.

Le Maroc, par exemple, ne dispose pas d'un seul stade qui réponde actuellement à toutes les exigences. "United 2026" compte déjà pas moins de dix-sept stades complètement terminés. La FIFA voit également des risques élevés pour le Maroc en termes d'hébergement et de transport. Elle n'est, en revanche, pas préoccupée par le soutien des autorités marocaines, alors qu'il a quelques doutes à ce sujet dans le cas de la candidature américaine. Les exigences strictes de l'administration Trump pour être autorisé à entrer aux Etats-Unis sont également préoccupantes.

Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique obtiennent 4 sur 5 dans le rapport d'évaluation, qui attribue des points en fonction d'un certain nombre de critères. Le Maroc ont reçu la cote de 2.7. Le score minimum de 2 était requis pour participer.

Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique s'attendent à générer 14,3 milliards de dollars de revenus lors de la Coupe du monde, soit l'équivalent de 12,3 milliards d'euros. La compétition au Maroc devrait générer 6,2 milliards d'euros. Les coûts d'organisation d'une Coupe du monde au Maroc sont estimés à 1,6 milliard d'euros contre 1,9 milliard en Amérique du Nord.

En raison de la règle de l'alternance, les pays d'Europe et d'Asie n'étaient pas autorisés, dans un premier temps, à concourir à l'organisation de la Coupe du monde 2026 puisque la Russie (2018) et le Qatar (2022) accueillent les deux prochaines éditions.

Si le Congrès de la FIFA devait rejeter les deux candidats le 13 juin, il y aurait un nouveau tour de scrutin au cours duquel les pays européens et asiatiques pourraient présenter leurs candidatures.

Jamais, la Coupe du monde de football n'a été organisée dans trois pays. Seule l'édition 2002 s'est jouée dans deux pays: le Japon et la Corée du Sud. Le Mexique a déjà accueilli le Mondial en 1970 et 1986. Les Etats-Unis ont organisé l'édition 1994. L'Afrique du Sud en 2010 est le seul pays africain à avoir obtenu l'organisation d'une Coupe du monde de football.