Football

La FIFA a levé la suspension pesant sur le Guatemala, privé depuis 18 mois de toute compétition internationale, a annoncé jeudi le comité de normalisation mis en place par l'organe dirigeant du football mondial. 

"La suspension est levée avec effet immédiat de la Fedefut, qui peut à nouveau jouir de tous ses droits en tant que membre de la FIFA", a déclaré lors d'une conférence de presse Juan Carlos Rios, président du comité de normalisation désigné le 18 mai.

La sanction est tombée le 28 octobre 2016 après l'échec d'un comité de normalisation mis en place par la Fifa au sein de la Fédération guatémaltèque de football (Fedefut), secouée par des affaires de corruption.

Pour la Fedefut, la crise a démarré en décembre 2015 quand la justice américaine a révélé un énorme scandale de corruption au sein du football mondial, notamment latino-américain.

Parmi les suspects d'avoir reçu des pots-de-vin en échange de droits de diffusion, figuraient le président de la Fedefut, Brayan Jiménez, et son ex-secrétaire général, Héctor Trujillo. Ce dernier a été condamné en octobre à huit mois de prison par la justice américaine.

La débâcle du football guatémaltèque s'est accentuée quand les clubs locaux ont refusé l'extension du mandat d'une commission de la FIFA qui voulait réformer la Fedefut.

La Fédération a modifié elle-même ses statuts, mais l'organisation internationale a rejeté ces changements et suspendu le pays.

Privée de toute qualification pour le Mondial-2018 en Russie, la sélection, classée 79e sur 206 au moment de sa suspension, a dégringolé à la 141e place.