Football

L'assistance vidéo a bénéficié à la France en début de 2ème mi-temps. Griezmann a ouvert le score sur penalty mais l'Australie a égalisé de la même manière suite à une main d'Umtiti dans le rectangle. Pogba a remis définitivement les Bleus aux commandes à la 81ème minute de jeu.

Didier Deschamps avait décidé de faire confiance à la jeunesse pour cette entrée dans la compétition en titularisant notamment Hernandez, Dembélé ou Pavard. Les Bleus ont bien débuté la rencontre en mettant la pression sur le but australien. Les Socceroos, inoffensifs dans le jeu, ont ensuite hérité de la première belle occasion du match sur un coup-franc. Mais le gardien français Hugo Lloris a répondu présent sur sa ligne. La France n'a jamais réussi à se montrer dangereuse lors de la première mi-temps.

Une histoire de penalties

A la 58ème minute, la France a hérité d'un penalty suite à une faute sur Griezmann. L'arbitre a fait appel à l'assistance vidéo et a finalement indiqué le point de penalty alors qu'il n'avait pas sifflé dans un premier temps.


Le buteur madrilène a converti le penalty sans trembler.

Mais la joie française fut de courte durée. Dans la foulée, Umtiti touchait inexplicablement le ballon de la main dans son rectangle. Penalty pour l'Australie qui égalisait via Jedinak.



Après le VAR, la goal-line technology

Alors que la France se dirigeait vers une contre-performance, Pogba a inscrit le but de la délivrance à la 81ème. La reprise de Pogba a d'abord heurté la transversale avant de mourir juste derrière la ligne. La goal-line technology confortait l'arbitre dans son choix d'accorder le but.


Les Français peuvent donc se réjouir des assistances technologiques...

Deschamps reconnaît que cela aura été très difficile

"Cela n'a pas été simple, gagner le premier match est très important même si ce n'est pas suffisant. Cela a été compliqué face à une équipe qui nous a donné du fil a retordre. C'est difficile de tout expliquer, il nous a manqué des changements de rythme, peut-être un peu de jus même s'ils n'ont pas été dangereux. Il aurait fallu être meilleur dans les prises de balles, faire des passes un peu plus verticales. On a eu un peu plus d'oportunités en fin de match mais les passes n'arrivaient pas. C'est dur pour tout le monde, mis à part les Russes, il faut batailler car les équipes se préparent toutes très bien. Je ne suis pas là pour être euphorique, on a fait le job mais on est capable de beaucoup mieux faire."

"On n'a pas lâché", a enchaîné Paul Pogba, auteur du but de la victoire à la 81e minute. "C'était un match de Coupe du monde, il n'y a pas de petite équipe. L'Australie a très bien défendu, ils ont joué leur football, c'est une belle équipe et ce sera comme ça pendant toute la compétition. C'est très important de remporter la première victoire, c'était difficile, on n'a pas lâché, on a su mettre un but à la fin".

Sur son but: "Je suis beaucoup aidé par le défenseur australien mais la balle est rentrée, c'est le principal. Marquer des oreilles, marquer du nez, marquer du pied, tant qu'elle rentre c'est bon."

Enfin Antoine Griezmannn, désigné "Homme du match" par la FIFA, qui avait ouvert la marque sur penalty à la 58e: "Ca n'a pas été un gros match de notre part, ni de la mienne. Mais c'est très important de commencer par une victoire. On sait qu'on peut s'améliorer, et moi que je peux faire beaucoup mieux. Il faut rester tranquille. Les trois qui sont entrés (Blaise Matuidi, Nabil Fekir et Olivier Giroud, ndlr) ont fait du bien. Il faut garder cette mentalité".

Sur le penalty qu'il a provoqué, avec l'aide de la VAR: "Je pense qu'il y a penalty. Il me prend le pied gauche. Juste après en me relevant, j'ai eu un peu mal. Ce n'est pas une simulation. Ca fait du bien qu'il y ait la vidéo pour ce cas.

Sur sa sortie. Déçu? Oui, déçu. On est 23, il faut faire jouer les autres. Je sais que je peux faire beaucoup mieux, mais je suis tranquille, je sais que ça va monter en puissance."

REVIVEZ FRANCE - AUSTRALIE