Football
Les japonais ont eu le coeur brisé, hier soir, après avoir laissé filer une avance de deux buts au profit des Diables rouges (3-2). Des Japonais convaincants, bien organisé et efficaces pendant une bonne partie du match ont longtemps tenu tête aux Belges. Au bout du compte, la rencontre fut épique et le Japon s'est montré séduisant. C'est principalement ce qu'a voulu retenir la presse nippone. 

The Mainichi salue la performance de ses joueurs malgré la cruelle défaite. " Une fois la déception passée, le Japon réalisera qu'il a pris part à une des parties les plus divertissantes de la coupe du Monde, qui a mis en évidence le meilleur de l'attaque et la défense du coach Akira Nishino", positive le quotiiden. 

Même son de cloche du côté du Japan Times, qui affirme même que " malgré la déception de l'élimination, les Samouraïs bleus ont dépassé les attentes" dans cette Coupe du Monde. " L'équipe pourra regarder la campagne avec honneur et satisfaction", avance encore le média nippon.

Enfin, le site Japan Today revient plus en longueur sur le retournement de situation et le combe-back des Diables: " Ce qui semblait être un match manqué (pour les Belges, ndlr) , s'est tronsformé en un classique de la Coupe du Monde, en partie grâce à la décision de Martinez de faire monter Fellaini et Chadli au jeu."

Fiers et classes sur le terrain et jusque dans la presse, ces Japonais... et cela fait du bien!