Football

Les Brésiliens ont évoqué leur élimination des oeuvres des Diables rouges.

Neymar ne veut plus penser au football

L'élimination du Brésil en quarts de fiale du Mondial 2018, vendredi soir par la Belgique, est "moment le plus triste de ma carrière" a écrit la star brésilienne Neymar, sur Instagram au lendemain de cette défaite (1-2). "La peine est très grande."

"Nous savions que nous avions les qualités nécessaires pour aller de l'avant, pour écrire l'histoire. Mais ce n'était pas pour cette fois."

Neymar, 26 ans, éprouve particulièrement de la difficulté à "trouver la force de pouvoir revenir, de vouloir jouer au football". Mais il est sûr que Dieu nous donnera à nouveau assez de force, a dit Neymar samedi. "Ils ont interrompu notre rêve. Mais ils ne l'ont pas chassé de nos têtes et de nos cœurs."

Après la défaite face aux Diables Rouges, la Seleçao a pris samedi le chemin du retour vers le Brésil.

Marcelo a revécu le cauchemar du 1-7

Après la défaite contre la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde de football, vendredi soir, le latéral gauche brésilien Marcelo a ressenti la même douleur qu'il y a quatre ans, lorsque le Brésil, pays hôte avait été balayé 1-7 par l'Allemagne en demi-finales. "Cela fait tout autant mal", a déclaré le défenseur du Real Madrid. "C'était une soirée terrible".

Les journalistes brésiliens ont dû attendre longtemps à Kazan les déclarations de leurs joueurs pour la défaite contre la Belgique. Les Sud-Américains sont restés dans les vestiaires pendant plus de deux heures. "Parfois, le football est injuste", a dit Marcelo à une armée de reporters. "On a fait tout ce qu'on a pu, tout le monde s'est battu jusqu'à la dernière seconde. Mais malheureusement, cela n'a pas suffi."

Renato Augusto, qui a réduit le score (1-2) a comparé cette élimination à la mort d'un être cher. "C'était notre rêve de devenir champion du monde ici. C'est terrible que ce rêve se termine ainsi."