Football Le défenseur est de retour : "pour retrouver la forme, il doit jouer", dit Guardiola.

La nouvelle avait fait craindre le pire. Dimanche dernier, Pep Guardiola avait annoncé que Vincent Kompany "était indisponible pour un problème médical". Son genou droit était touché et certains voyaient les vieux démons de retour. Mais visiblement, plus de peur que de mal pour Vince. Hier, son entraîneur a été plus rassurant. "Le meilleur moyen de retrouver la forme avant la Coupe du Monde, ce qui est l’objectif de mes joueurs maintenant que le titre est en poche, c’est de jouer des matches, a déclaré le tacticien catalan. Vincent a eu un petit problème, mais il a réalisé une très bonne séance d’entraînement ce vendredi et il est prêt pour la rencontre de dimanche."

Rien de grave, donc, pour le capitaine de Manchester City. Comme la France avec Laurent Koscielny, la Belgique n’a donc pas perdu un pion essentiel de sa défense centrale. Un leader qui sera présent ce dimanche pour soulever son troisième trophée de Premier League avec Manchester City.

"Le titre est incontestable cette année, a déclaré le Diable dans une longue interview avec le Guardian. Quand vous gagnez comme nous l’avons fait, cela ne peut pas être discuté."

Ce qui est aussi incontestable, c’est que Vincent Kompany est de retour au top de sa forme. Malgré les blessures, les critiques et les coups durs, le Diable parvient toujours à retrouver son niveau. Il l’a encore prouvé en enchaînant 10 rencontres de haut niveau après des rechutes à répétition en début de saison. "Rester au top est ce qu’il y a de plus difficile dans la vie, avoue le Diable. Il faut combattre la nature humaine. Quand tu as atteint un objectif tu dois te dire consciemment : ‘je dois avoir la même faim et le même désir que quand je n’avais rien’. C’est se mettre au défi tous les jours qui te fait gagner des titres."

Son prochain objectif , justement, il est tout proche. Avec les Diables Rouges en Russie, Vincent Kompany veut voir grand. Le Diable refuse de la jouer petit bras. "Je veux gagner la Coupe du Monde, affirme Vince. C’est aussi simple que cela. Notre génération a été décrite comme une génération dorée. Je déteste ce terme. Mais c’est le bon moment."

Il reste désormais deux rencontres à jouer pour Vincent Kompany avant d’être libéré et de se concentrer à 100 % sur la Coupe du Monde. Même si son esprit semble déjà presque en Russie. Et avec une telle mentalité et un tel niveau retrouvé, Roberto Martinez ne pourra pas se passer de lui.