Football

Même s’il n’a joué que 24 minutes contre Gand, l’homme du match s’appelait Frank Acheampong. Le sprinter ghanéen de 19 ans et 1m69 a séduit le public avec un sprint de 60 mètres, en évitant un attentat de Cendros, ponctué par un dribble et un but.

Votre sprint était environ au même moment que la victoire de Bolt sur 100 mètres à Moscou, Frank.

"Ah oui ? Bolt est mon idole. J’aime la façon dont il court."

Vous nous faites plutôt penser à Ben Johnson, le sprinter canadien de la fin des années 80.  

"Je ne le connais pas. À l’école, j’ai parfois dépanné l’équipe d’athlétisme et je gagnais des courses, mais je suis footballeur. Je ne sais même pas quel est mon chrono sur 100 mètres."

Quel est votre secret pour être si rapide ?

"Quand j’étais jeune, je n’étais pas si rapide que cela. Je ne grandissais pas vraiment. Il fallait donc que la vitesse soit mon arme. Dieu m’avait donné un talent, mais il fallait que je m’entraîne pour pouvoir l’exploiter."

À 17 ans, vous jouiez en Thaïlande. Comment est-ce qu’un Ghanéen se retrouve soudainement en Asie ?

"C’est une longue histoire. Je voulais quitter l’Afrique, mais ce n’est pas évident. J’ai passé un test à Al Jazeera (NdlR : le club à Abu Dhabi du cheik Mansour, le propriétaire de Manchester City) . Je remercie Dieu d’avoir été repéré par Buriram United, mon club en Thaïlande."

Ce club a payé 300.000 euros pour vous. Vous y avez été élu meilleur joueur du championnat.  

"Le football évolue en Thaïlande. Mais je me suis dit qu’après deux ans, je voulais partir en Europe."

Vous avez passé un test au Celtic, puis Anderlecht a payé 1 million pour vous, un record pour la Thaïlande.

"Anderlecht est le meilleur club que je puisse imaginer. Je me sens comme dans une famille ici. Les supporters scandent déjà mon nom."

Anderlecht a eu deux autres grands joueurs ghanéens !

"Nii Odartey Lamptey (NdlR : 38 ans aujourd’hui et de 1990 à 1993 à Anderlecht) et Yaw Preko (NdlR : également 38 ans et entre 1992 et 1997 au RSCA) . Si je suis à Anderlecht, c’est aussi grâce à eux. Ils m’ont dit qu’Anderlecht était un club fantastique pour moi. Lamptey a une académie de football à Accra et travaille avec mon agent. Preko est l’entraîneur adjoint de l’équipe nationale pour U20 , où je suis capitaine."

Vous avez charmé le Milan AC après vos deux buts contre eux en finale du tournoi de Viareggio.

"Oui, c’est correct. Mais je n’ai jamais songé à un départ. Je suis très heureux à Anderlecht."