Le Barça remporte le choc des quarts (3-1)

Aurélie Herman Publié le - Mis à jour le

Football

Un doublé de Messi et un 3e but d'Iniesta envoient le Barça en demi-finale

BARCELONE Qui pourra battre le Barça ? Pas le Milan AC qui s'est cassé les dents sur le jeu catalan. Pourtant, les hommes d'Allegri pouvaient légitimement y croire après le nul 0-0 du match-aller à San Siro. Directement, les Lombards jouent leur va-tout. Pas impressionnés pour deux sous par l'immensité du Camp Nou, Ibra et consorts passent directement par la case attaque.

Mais voila, en face, il y a un joueur pas comme les autres. A Barcelone joue un certain Lionel Messi. Dès la 7e minute, le lutin argentin s'infiltre sur le coté droit mais croise trop sa frappe. Ce n'est que partie remise. Dans ce début de match totalement fou, "La Pulga" est crochetée dans la surface par Antonini. Pénalty. D'un calme olympien, le n°10 s'avance et trompe Abbiati. C'est 1-0 pour Barcelone grâce au 13e but de Leo dans la compétition. Touchés mais pas coulés, les Milanais continuent de presser. 20 minutes plus tard, Ibrahimovic a une poussée soudaine d'altruisme et se fait passeur pour Nocerino. L'ex-joueur de Palerme qualifie virtuellement son club pour les demi-finales, à la faveur du but à l'extérieur. Réaction immédiate du Barça qui se jette à l'assaut d'une forteresse bien gardée par Christian Abbiati. A la 36e, le métronome blaugrana, Xavi, arme un tir puissant, bien repoussé par le gardien de 34 ans.

Y a-t-il des petits pénaltys ?

5 minutes plus tard, coup de théâtre, l'arbitre accorde... un second pénalty. Une phase de jeu qui enflamme très vite les réseaux sociaux. Faute ou pas faute sur ce tirage de maillot de Nesta sur Piqué ? Qu'importe ! Lionel Messi n'en a cure et inscrit son second but de la soirée. A la mi-temps, le Barça a déjà tiré 12 fois au but (7 tirs cadrés) et compte 61% de possession de balle. A Milan, on se contente de 2 tirs, dont un cadré. Dur.

Le jeu s'étiole quelque peu en seconde période. A la 54e minute, Andrès Iniesta, le meilleur joueur du monde sans Ballon d'or, sort de sa boîte. Après une frappe contrée de Messi récupérée chanceusement, il enroule parfaitement sa frappe du droit et trompe le gardien italien. Moins d'intensité, moins de combat, on sent Milan résigné par la suite. Rien n'empêchera Barcelone de filer vers sa 5e demi-finale consécutive. Pas même la sortie sur blessure de Gérard Piqué à la 74e minute. Distancé en championnat, le club catalan doit maintenant se concentrer sur sa prochaine mission: remporter la Champion's League envers et contre tout. Et tous. Prochain adversaire ? Benfica ou Chelsea. Duel fratricide entre Ibères ou opposition de style entre Guardiola et Di Matteo ?


Déclarations


Andres Iniesta:"Quand tu as face à toi le Milan, rien n'est jamais acquis. Nous avons dû beaucoup lutter. Nous savions au moment où ils égalisent qu'ils étaient qualifiés, mais c'était un match où il fallait insister pendant 90 minutes et mettre à profit les occasions que nous avions. Nous sommes très contents d'être une nouvelle fois en demi-finale (pour la cinquième fois de rang)."


Zlatan Ibrahimovic: "Nous avons égalisé et puis l'arbitre a sifflé un penalty contre nous. Je ne le comprends pas. Ce fut étrange et cela a gâché le match. L'accrochage peut exister, mais le ballon n'est pas encore en jeu (le penalty survient sur un corner pas encore tiré), l'arbitre ne peut pas signaler faute. Je commence à comprendre Mourinho et ses déclarations quand le Real vient jouer ici (au Camp Nou). Maintenant que je l'ai vécu moi-même, je le comprends encore davantage. Sans l'intervention de l'arbitre, les chances étaient à 50-50"


© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner