Football

Stéphane Demol entraîne Ethnikos Achnas

ACHNAS Anorthosis Famagouste, le club chypriote le plus réputé, est en passe de créer l'événement : s'il ne dilapide pas l'intégralité de l'avance de trois buts qu'il s'est ménagée dans son stade, il y a quinze jours, il accédera à la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire. Jamais, avant lui, un club de cette petite île n'a forgé une telle prouesse. "Je me trouvais, avec mon équipe, en stage en Grèce à cette époque, révèle Stéphane Demol. J'ai suivi le match de Famagouste à la télévision. La large victoire d'Anorthosis sur Olympiakos - 3-0 s'il vous plaît ! - m'est apparue entièrement méritée. Le score n'est en aucune manière forcé. Pire ou... mieux encore : le lendemain, en Coupe Uefa, Omonia Nicosie s'est également imposé, face à l'AEK Athènes cette fois, par le plus petit écart. Je comprends le grec. Je ne vous détaille pas la volée de bois vert que les quotidiens hellènes ont passée à l'ancien club de Trond Sollied. Je vous assure que cette humiliation d'Olympiakos a été très cruellement ressentie à Athènes. Elle n'est évidemment toujours pas pardonnée. Et encore moins oubliée. Ce soir, les Chypriotes peuvent donc s'attendre à être chahutés."

Cette authentique performance d'Anorthosis n'a pas sidéré outre mesure l'entraîneur belge : "J'ai bon- ne mine en évoquant ce phénomène une semaine après que l'équipe nationale s'est inclinée 1-4 devant la Suisse mais je vous certifie que le football, ici, est en phase ascendante. Le budget des grands clubs n'a plus grand-chose à envier à celui de nos clubs de pointe. Celui d'Anorthosis n'est certainement pas inférieur à celui du Standard. Il m'étonnerait aussi que celui d'Omonia Nicosie le soit : savez-vous que, pour se renforcer, ce club a transféré des joueurs pour... dix-huit millions d'euros ? L'île abrite quelques millionnaires... pas recroquevillés sur leur fortune."

Stéphane Demol insiste : "L'Europe ne méprise plus le football chypriote. Si ses clubs forgent encore l'un ou l'autre bon résultat, le football de l'île sera même bien considéré. Notre sport passionne les gens. Ces derniers vibrent... comme dans le sud. Eh oui, des journaux exclusivement sportifs circulent dans l'île."



© La Dernière Heure 2008