Football

Ives Serneels n'a pas encore digéré la courte défaite 1-0 subie par les Red Flames contre le Danemark, dimanche, en ouverture de l'Euro de football féminin. "C'est sans aucun doute l'une des plus grosses déceptions de ma carrière", a déclaré le sélectionneur national lundi.

"Même les membres du staff technique et les joueuses étaient très déçus. Maintenant, nous devons faire quelque chose. Ce sera intéressant de voir comment mes joueuses vont faire face, car nous devons gagner contre la Norvège jeudi. Et après, tout sera possible. Mais si nous sommes sous pression, la Norvège l'est également, elle est aussi bloquée à 0 point. Je suis sûr que nous pouvons gagner", a déclaré le sélectionneur national.

Serneels s'est repassé le film de la rencontre plusieurs fois durant la nuit. "Ma conclusion est que la chance n'était pas de notre côté. La plus grande déception est liée au fait que nous aurions dû prendre des points. En deuxième mi-temps, nous devions être plus efficaces. Et sur le but que nous prenons, il y a trois ou quatre choses à améliorer. Nous devons oser mettre le pied au moment crucial. Physiquement, c'était top. Nous sommes restés dans le coup pendant nonante minutes alors que j'ai vu les Danoises déjà à bout de souffle en première mi-temps.

Les Flames manquent peut-être d'une véritable cheffe de file, capable de faire des ajustements pendant la rencontre. Tessa Wullaert pourrait remplir ce rôle, mais en tant qu'attaquante de pointe, elle évolue loin du jeu. "Tessa est notre vedette, mais elle est modeste et ne se comporte pas différemment des autres. De temps en temps, elle vient vers moi pour communiquer. Mais c'est vrai, en tant qu'avant-centre, il est difficile d'être présente comme leader durant la rencontre. Tessa peut certainement jouer un peu plus bas, nous pouvons faire mal aux Norvégiennes de la sorte. Nous y pensons."

Lundi, les Red Flames qui n'ont pas joué contre le Danemark dimanche et les remplaçantes se sont entraînées à Rheden, le reste de la sélection est resté à l'intérieur pour du fitness. Lorca Van De Putte est restée avec le groupe alors que Sarah Wijnants est rentrée chez elle. Jana Coryn a été victime d'un léger évanouissement, sans gravité. Le sélectionneur attend de savoir si Laura Deloose sera disponible pour le match de jeudi.

Lundi après-midi, la sélection a pris la direction de Tilburg où elle restera jusqu'au terme de la phase de groupes. La préparation du match de jeudi contre la Norvège, vice-championne d'Europe, commence mardi. Les Red Flames devront prendre des points pour continuer à espérer une qualification en quarts de finale.


Tine De Caigny confiante en les chances de la Belgique face à la Norvège

S'il y a bien une joueuse parmi les 23 Red Flames pour parler de la Norvège, le prochain adversaire de la Belgique à l'Euro, c'est bien Tine De Caigny. La milieu offensive de l'équipe nationale féminine belge a en effet joué pour le club norvégien de Valerenga entre l'été 2016 et janvier 2017.

"Même après la défaite de dimanche (0-1) contre le Danemark, je pense que nous avons de bonnes chances de gagner", estimait la joueuse du RSC Anderlecht lundi en conférence de presse à Rheden, aux Pays-Bas.

"Tout le monde chez nous en est convaincu. On veut y aller à fond même si ce sera encore plus difficile en raison de la pression. La Norvège a un onze avec un style de jeu comparable au Danemark et cela nous convient plutôt bien. Les Norvégiennes jouent souvent en 4-4-2 (NDLR: contrairement au Danemark qui évoluait en 3-5-2) et balancent moins de longs ballons vers l'avant. Aucune joueuse de Valerenga ne figure dans la sélection mais on connaît évidemment les meilleures. Mes six mois en Norvège ont été une chouette expérience. Nous étions très bien encadrées là-bas. Je suis revenue en Belgique pour mes études (NDLR : en septembre elle commencera sa deuxième année de régendat en éducation physique). Plus tard, je retournerai sûrement à l'étranger. On apprend beaucoup et l'expérience est géniale."

La joueuse de 20 ans a ensuite mis l'accent sur la réaction des Flames après le but du Danemark et a affirmé que la Belgique méritait au moins un match nul au vu de sa deuxième mi-temps. "Nous devons continuer sur l'élan de la deuxième période. Nous devons commencer le prochain match comme nous avons terminé le précédent. Nous avons en tout cas montré que nous savons jouer au football et que nous méritions notre place dans cet Euro..."