Football

Chaque club doit présenter au moins 6 joueurs qui ont évolué trois années complètes au sein d'un club belge

BRUXELLES Le Comité exécutif de l'Union Belge de football (URBSFA) a décidé vendredi que les fautes commises dans l'attribution des licences accordées aux footballeurs ne devaient pas porter à conséquence. Les clubs concernés ne seront pas condamnés pour la faute administrative dans le programme informatique de l'Union Belge.

La fédération prend ses responsabilités dans cette affaire. "Le système informatique a été adapté à une interprétation du Comité exécutif en 2008 qui n'a pas été validée par la Commission nationale d'études", explique l'URBSFA. "Par la suite, à tort, le système n'a pas été réadapté à cette situation modifiée."

Selon l'article 1422 du règlement de la fédération, chaque club doit présenter au moins 6 joueurs qui ont évolué trois années complètes au sein d'un club belge avant leurs 23 ans. Charleroi, club de deuxième division, avait aligné au coup d'envoi du match contre Eupen six joueurs portant la mention "Belges".
C'est du moins ce que le club pensait. Il est apparu que le Brésilien Ederson a été assimilé comme belge à tort. Il a signé un contrat avec le Germinal Beerschot le 13 juillet 2007 et a eu 23 ans le 14 mars 2009. Il lui manquait donc 6 mois pour atteindre les trois ans en Belgique avant son 23e anniversaire
.
"Plusieurs licences de joueurs de plusieurs clubs doivent être revues, mais ces modifications peuvent uniquement avoir des conséquences pour le futur. Les clubs ne peuvent en aucun cas être victimes de cette situation", a conclu le Comité exécutif.

© La Dernière Heure 2012