Football Jérôme Nollevaux, ex-capitaine du Brussels, pourrait signer cette semaine.

Le RWDM tient enfin son matricule. De ce que l’on en sait, le club a repris le matricule de Wetteren pour évoluer en promotion. Même si le nom de l’entité reprise n’a pas d’importance pour Thierry Dailly. "Les gens s’en foutent de savoir quel matricule nous reprenons. Le plus important est de savoir que nous allons évoluer en promotion."

Chose qui est désormais officielle et permet à Thierry Dailly d’enfin pouvoir se concentrer sur l’aspect sportif. Il a posé un premier acte fort en annonçant le nom de l’entraîneur : Danny Ost. "Il y avait d’autres candidats emblématiques comme Patrick Thairet ou Marc Wuyts, mais Danny, avec son expérience de toutes les divisions, avait le profil idéal. C’est un rassembleur, un entraîneur que je voulais déjà lorsque j’étais au Brussels."

Danny Ost est aussi un vrai Bruxellois, un passionné et un coach qui voulait entraîner le RWDM. "C’est un club mythique, beaucoup de gens voudraient être à ma place. Retrouver ce Machtens , ça va me faire quelque chose. Il y a un engouement autour de ce retour, je sais que la première saison sera difficile, mais je suis un homme de challenges. Et celui-là m’excite", explique le nouveau coach.

Alors que la commune devrait donner son accord quant à l’occupation du Machtens, Thierry Dailly multiplie les contacts afin de bâtir une équipe compétitive. "J’ai perdu trois mois avec toutes ces affaires. Certains joueurs ont signé ailleurs durant ce temps, mais nous avons d’autres pistes. Le but est de construire une équipe sans faire de folie, avec des gens motivés par le projet."

L’un des premiers à rejoindre le RWDM devrait être Jérôme Nollevaux, ex-capitaine du Brussels. "Je dois le voir cette semaine, mais c’est le genre de joueurs que nous recherchons. Des gars qui vivent pour l’amour du maillot, qui ont porté les couleurs du RWDM ou du Brussels et qui connaissent ce stade et son histoire."