Football

La 3e journée du groupe B a apporté son lot de suspense.

Le Portugal s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football. Le champion d'Europe a été accroché par l'Iran (1-1), lundi, à Saransk, mais se classe deuxième du groupe B.

En première période, le Portugal se heurtait à un bloc iranien bien en place. Ricardo Quaresma débloquait la situation de manière spectaculaire juste avant la pause. Après un une-deux avec Adrien Silva, l'ailier envoyait le ballon de l'extérieur du pied dans la lucarne de Beiranvand (45e).

Le Portugal avait l'occasion de doubler la mise dès le retour des vestiaires, lorsque l'arbitre paraguayen Caceres accordait, via le VAR, un penalty pour une faute de Ezatolahi sur Cristiano Ronaldo. Le quintuple Ballon d'Or voulait se faire justice lui-même, mais Beiranvand repoussait l'envoi. Ce penalty est déjà le 19e accordé depuis le début du tournoi. C'est un nouveau record de la compétition.

L'Iran héritait également d'un penalty via le VAR pour une main de Cédric Soares. Ansarifard transformait et remettait les deux équipes à égalité (90e+3).

Taremi avait la balle de la qualification à la 90e+5. Son tir échouait dans le filet latéral.

L'Espagne, accrochée par le Maroc (2-2), et le Portugal totalisent 5 points et possèdent une même différence de buts (+1). L'Espagne termine en tête du groupe grâce à un plus grand nombre de buts marqués (6 contre 5). L'Iran est troisième (4 points). Le Maroc finit dernier (1).

Le Portugal jouera contre l'Uruguay à Sotchi le 30 juin.


REVIVEZ NOTRE DIRECT :


"L'important, c'est d'être en 8es" pour le sélectionneur portugais Santos

Tenu en échec par l'Iran, lundi à Saransk, le Portugal s'est qualifié mais en terminant deuxième du groupe B. "La chose la plus importante est d'être classé (parmi les deux premiers), c'est ce que nous voulions", a résumé le sélectionneur portugais Fernando Santos.

Le champion d'Europe affrontera à présent l'Uruguay, première du groupe A, et pas la Russie, pays organisateur. "L'Espagne, qui était favorite contre le Maroc, a fait match nul (2-2). Dans le Mondial, vous ne pouvez pas penser qu'il y a des matches plus faciles que d'autres, cela s'est vérifié dans ce tournoi. L'important, c'est d'être en huitièmes, et notre ambition est de continuer dans le tournoi. Tant que nous nous préparons pour le prochain match mentalement et physiquement, l'adversaire n'est pas si important. Nous avons nos armes et nous allons essayer d'en tirer profit."

Le Portugal a connu une soirée compliquée contre l'Iran, qui est même passé tout près de la victoire dans les derniers instants de la partie sur une frappe de Mehdi Taremi. "Nous avons bien commencé, avec une bonne circulation de balle même si l'Iran a bien occupé les espaces et nous a fait courir. En seconde période, nous avons poursuivi sur cette voie, mais après le penalty (raté par Cristiano Ronaldo) nous sommes tombés dans leur jeu dur et agressif. L'Iran n'a pas eu d'occasion avant la dernière après l'égalisation".

Cristiano Ronaldo aurait pu mettre la Selecçao à l'abri, mais il a manqué un penalty. "Même les meilleurs joueurs peuvent aussi échouer. Tous les grands joueurs veulent toujours gagner."

Concernant le VAR, impliqué sur les deux penalties et un mauvais geste de Ronaldo qui a finalement reçu une jaune, Santos explique: "Je crois que l'arbitre et la VAR ont fait leur travail".