Football

Le mercato à coup de millions commence à payer

PARIS Le Paris Saint-Germain a pris temporairement place sur le podium de la Ligue 1 après avoir battu Bastia 4-0, samedi, lors de la 6e journée du championnat de France.

Serein et plein de maîtrise, ce PSG-là n'a pas vraiment eu à aller puiser dans ses réserves pour s'imposer sur l'Ile de Beauté. L'affaire était en effet entendue à la pause, après deux buts de Jérémy Ménez (6e) et de Zlatan Ibrahimovic (40e).

"On se cause des problèmes tous seuls en prenant un but assez tôt. C'est handicapant face à des équipes comme ça, qui savent conserver le ballon", déplorait Gaël Angoula, le défenseur corse, au micro de Canal+.

Blaise Matuidi (72e) et Ibrahimovic à nouveau (90e) ont d'ailleurs corsé l'addition, histoire d'affirmer le statut de grand favori au titre final du club de la capitale, jamais inquiété par des Bastiais incapables de réagir.
Plus embarrassant, le Sporting, actuellement 13e de Ligue 1, a déjà encaissé 8 buts en trois rencontres à domicile.

Mais l'attaquant suédois du PSG refusait de s'enflammer. "Ce n'est jamais facile. Ce n'est pas parce qu'on a marqué quatre buts que c'est facile. Il faut aller sur le terrain et faire le travail", assurait-il après-coup. "C'est un bon match et moi, je m'améliore au fil des rencontres. J'essaie de faire mieux à chaque fois".

Vendredi soir, Montpellier a été tenu en échec par l'AS Saint-Etienne (1-1), quatre jours après son entrée dans le grand bain de la Ligue des champions. Désormais 14es de Ligue 1, les champions de France en titre n'ont toujours pas gagné à domicile cette saison et piétinent au classement.

La 6e journée se poursuit ce samedi avec les rencontres Toulouse-Rennes, Lorient-Nice ou Reims-Nancy en attendant le choc entre le LOSC et l'OL et l'OM qui reçoit Evian TG, dimanche.

© La Dernière Heure 2012