Football

Avant l’entame de la compétition, beaucoup avaient pointé le RWDM parmi les candidats à la descente. Habitué à jouer le maintien depuis plusieurs saisons, le club molenbeekois est parvenu à faire taire les critiques et a retrouvé une âme en l’espace de 17 matches seulement.

Tout avait bien débuté avec un 9 sur 9 presque jamais vu au Machtens. Le RWDM a ensuite marqué le pas pour rentrer dans le rang, affichant tout de même un séduisant bilan de 26 points sur 51, lui offrant la 7e place, aux portes du Top 5. "Nous sommes satisfaits du bilan dans le sens où personne ne voyait le RWDM boucler ses 17 premiers matches avec 26 points. Après, mon seul regret, ce sont les quatre points bêtement perdus contre Alost et Geel. Nous aurions alors eu 30 unités, ce qui était mon but au terme du premier tour", analyse Didier Beugnies.

La force du RWDM lors de cette première partie de compétition, c’est sa solidarité. "Je dispose d’un vrai groupe. Nous avons joué trois matches sans attaquant, nous avons perdu Gounongbe rapidement, mais chaque joueur appelé a répondu à l’attente et il y a une véritable émulation positive dans ce groupe. C’est une bande de potes qui réalisent de beaux résultats."

Preuve de ce bel état d’esprit : les matches contre Roulers et Hoogstraten. "La première mi-temps contre Roulers fut l’une des plus belles. La seconde à Hoogstraten, alors que nous étions menés 2-0 à la pause, est un bel exemple de la combativité de mon équipe. Il y a du caractère dans cette équipe, qui ne s’est jamais affolée lorsqu’elle a été menée."

Reste désormais à améliorer le rendement sur les phases offensives. "Nous n’avons marqué qu’un seul but sur phase arrêtée en 17 matches. C’est beaucoup trop peu quand on connaît leur importance dans le football actuel."

Un problème à résoudre avant de voir le RWDM disputer un second tour plein d’ambitions ? "Cela va dépendre du président. Soit il décide de vendre des joueurs au mercato, soit il se renforce dans chaque ligne pour préparer activement la saison prochaine et alors là, on pourra peut-être espérer jouer la dernière tranche."