Le Sporting trébuche dans le piège des Loups

Benoît Delhauteur Publié le - Mis à jour le

Football Des Bruxellois au visage bien pâle se sont heurtés à la bonne organisation louviéroise

LA LOUVIÈRE La trêve arrive à point nommé pour le Sporting d'Anderlecht: hier soir, les Mauves ont affiché un visage bien pâle face à une formation louviéroise volontaire et très bien organisée. Le match nul logique qui a sanctionné la partie a ravi les Loups mais ne fait certainement pas le bonheur des Bruxellois, qui ont toujours autant de peine à dominer leur sujet en dehors de leurs bases. La promenade anderlechtoise lors du match aller (6-0), en ouverture du championnat, semble bien lointaine aujourd'hui...

Les abondantes chutes de neige de samedi avaient failli mettre en péril la rencontre d'hier mais le travail des volontaires a permis de dégager la pelouse de son épais tapis blanc.

Franky Vercauteren, ouvertement critiqué pour ses choix tactiques, devait faire face à une pénurie offensive: il était privé de Jestrovic, de Wilhelmsson et d'Akin. L'entraîneur anderlechtois laissa son très discuté 3-5-2 aux oubliettes et opta pour un plus ambitieux 4-3-3, avec le retour d'un véritable médian récupérateur, en la personne de Vanderaeghe, et la titularisation de Pujol et de Delorge aux côtés de Mpenza. Dans les rangs louviérois, George Blay, longtemps incertain, pouvait finalement débuter.

Dès les premiers instants, les Bruxellois exprimaient leur volonté de prendre la rencontre en main. À la 2e minute, Cordier manquait son intervention sur un coup franc de Zetterberg mais le jeune portier louviérois se rattrapait bien en empêchant Kompany d'ouvrir le score.

Les Loups étaient bien en place mais le Sporting parvenait à créer le danger, par Mbo, Zetterberg et Pujol. Le Français montra qu'il n'avait aucun complexe en tentant un très joli ciseau mais il était signalé en position de hors-jeu. À la 27e minute, L'attaquant prêté par Nantes croyait avoir ouvert le score mais son but était justement annulé pour une faute de main de Delorge sur sa déviation. Dans la foulée, Mpenza héritait de la meilleure occasion du Sporting en première période mais, isolé dans le rectangle, il dévissa totalement sa reprise.

Les troupes de Gilbert Bodart subissaient mais leur organisation ne vacillait pas. Dans le troisième quart d'heure, les Loups mettaient plus souvent le nez à la fenêtre, sous l'impulsion d'un Oliseh au four et au moulin dans le rôle habituel de Brahami, suspendu.

Grande première pour Sami Allagui

En seconde période, la confiance louviéroise grandissait au fil des minutes et il fallut un superbe arrêt de Proto après une reprise de la tête d'Ekani pour sauver les meubles bruxellois. Luntala confirmait les bonnes dispositions louviéroises par une belle frappe enroulée mais celle-ci venait flirter avec le poteau gauche de Proto.

Lorsque les attaquants mauves restaient muets, la solution était souvent venue des défenseurs, mais pas cette fois: Tihinen, fort brouillon hier, galvaudait une très belle opportunité et frappait hors cadre.

L'entrée de Baseggio - qui pourrait avoir joué son dernier match sous la vareuse anderlechtoise - n'apporta rien aux Mauves. Franky Vercauteren décida même de faire entrer au jeu Sami Allagui, un Allemand d'origine turque de 19 ans, rappelé en dernière minute dans le noyau et qui signait ainsi ses grands débuts en équipe première.

Proto s'était montré décisif mais son successeur dans le but louviérois ne fut pas en reste: Cordier effectua une très belle parade sur un bon coup franc de Goor. La partie s'emballait dans les dernières minutes et les deux formations auraient pu s'imposer: Oliseh, en bonne position suite à une mauvaise relance de Tihinen, propulsa un obus qui passait toutefois très loin du but anderlechtois. À moins d'une minute de la fin, Bart Goor tentait une nouvelle frappe sur laquelle Cordier confirma sa prestation sans faille.

Les cotes des joueurs

La Louvière

Cordier 6: un début de match qui lui a servi à prendre ses appuis avant de se montrer attentif sur chaque tentative. Il a sorti deux arrêts impeccables en fin de match.

Blay 6: le Ghanéen a joué juste pour couper court aux offensives adverses.

Guilmot 6: bon pied, bon oeil, Oli a conduit sa défense au zéro derrière.

Ekani 6: il fut à un cheveu d'ouvrir la marque à l'heure de jeu et a livré une prestation juste.

Emeran 6: il atteint sa plénitude depuis plusieurs rencontres en apportant tant offensivement que défensivement.

Teklak 7: inlassable travailleur dans l'axe de l'entrejeu. Il ne s'est jamais découragé.

Oliseh 7: jaillissant au bon moment et perdant peu de ballons, il a rayonné au milieu de cette partie.

Luntala 6: son jeu court n'a pas posé problème mais ses balles longues manquaient de précisions.

Vervalle 6: sa vitesse a posé quelques soucis à Zewlakow.

Tiago 6: ce Brésilien de 18 ans n'a pas souvent vu la neige mais il n'a pas hésité à s'impliquer significativement dans les débats.

Jbari 6: régulièrement bousculé par Tihinen et Kompany, il ne s'est pas laissé faire.

Potier 5: léger dans les duels mais d'une bravoure constante.

Anderlecht

Proto 6: il a pu chômer pendant les 45 premières minutes, un superbe arrêt sur une tête d'Ekani en seconde période.

Zewlakow 5: il n'a pas profité des espaces.

Kompany 6: défensivement, il a eu très peu de boulot. Il a souvent opté pour l'offensive avant le repos, des fois en laissant les au- tres défenseurs en infériorité numérique.

Tihinen 5: a joué très durement sur Jbari.

Deschacht 5: il na pas toujours eu facile.

Delorge 6: ses accélérations ont quelques fois fait mal en première mi-temps mais il n'a jamais été dangereux devant le but.

Vanderhaeghe 6: Yves a rétabli l'équilibre au milieu du terrain, a joué un match raisonnable, après un début difficile.

Zetterberg 5: A pu jouer plus haut grâce à la titularisation d'un réel médian défensif mais n'a pas trouvé de solutions.

Goor 6: quelques bons moments.

Mpenza 5: Mbo a eu la plus belle occasion de la première mi-temps mais l'a loupée. S'est souvent retrouvé au milieu du terrain, où il est moins à son aise.

Pujol 5: quelques bonnes remises mais n'est pas un renard des surfaces.

Baseggio 6 : n'a pu renverser la vapeur.



© Les Sports 2005

Benoît Delhauteur

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous avez envie de séduire si vous êtes un cœur à prendre. Vous vous intéressez à quelqu’un.

Taureau

Vous aimez ou avez besoin de parler de vous, de faire preuve d’une certaine exubérance, d’en rajouter.

Gémeaux

Vos collègues vous reprochent votre zèle au travail. Toutefois, vous ne changez rien à vos méthodes.

Cancer

Votre sens de la famille ne se dément pas aujourd’hui. Vous prenez vos responsabilités vis-à-vis d’elle.

Lion

Vous sentez que des changements sont en train de s’opérer dans votre vie. Vous les accueillez à bras ouverts.

Vierge

Vous avez conscience des enjeux importants qu’une décision que vous prenez suscite pour vous ou pour les autres.

Balance

Votre meilleure vitalité vous permet de reprendre en main un projet que vous avez mis de côté.

Scorpion

Ne soyez pas timide si l’on vous tend la main ou une perche. Acceptez l’aide que l’on vous propose.

Sagittaire

Les mouvements d’argent sont favorisés. Vous obtenez de bonnes conditions pour un crédit ou un financement.

Capricorne

Votre travail vous pèse en ce moment. Vous avez besoin de prendre du recul, de vous mettre volontairement en retrait.

Verseau

Une action précipitée risque de vous mettre en porte-à-faux avec un supérieur ou une autorité.

Poissons

Vous pensez à quelqu’un ou vous ressassez avec nostalgie vos amours passées. Vous aspirez à une relation passionnée.

Facebook