Football

Alors que les deux premiers groupes sont désormais terminés, nous vous avons résumé ce lundi de Coupe du Monde en 5 évènements qu'il ne fallait pas manquer.

Dans le groupe A, la Russie a été défaite 3-0 par l'Uruguay, à qui elle cède la première place du groupe. Les Egyptiens ont perdu face à l'Arabie Saoudite, terminant ainsi la compétition avec 0 unité. L'Arabie saoudite a méritoirement sauvé son Mondial.

Dans le groupe B, l'Espagne et le Portugal sont qualifiés. Les Espagnols ont partagé contre le Maroc (2-2). Aspas a sauvé les siens dans les derniers instants de la rencontre pour offrir ainsi la 1ère place à l'Espagne, qui affrontera la Russie et pas l'Uruguay. Le Portugal a quant a lui été rejoint dans les arrêts de jeu mais a obtenu le point nécessaire à la qualification.

1. Première défaite russe et premier but de Cavani

Tous deux d'ores et déjà qualifiés, les Russes et Uruguayens étaient opposés cet après-midi. Premier coup dur pour les Russes face à leur adversaire le plus coriace. Suarez, Cavani et cie ont pris le dessus très tôt dans le match.

Suarez a ouvert le score dès la 10ème minute. Cheryshev, le meilleur buteur des Russes, a marqué mais dans son camp. Le calvaire a continué pour l'équipe hôte qui s'est vu réduite à 10. Smolnikov a reçu deux cartons jaunes en 9 minutes et a donc rejoint les vestiaires prématurément. En toute fin de match, Edinson Cavani, le buteur du PSG, a porté les chiffres à 3-0 pour inscrire enfin son premier but de la Coupe du monde.


2. L'Arabie saoudite, reine des arrêts de jeu

L'Arabie saoudite et l'Egypte s'affrontaient ce lundi à 16h dans un match sans enjeu sportif. Les deux équipes voulaient sauver leur Mondial en prenant leurs premiers points.

Si Mo Salah a ouvert le score, c'est l'Arabie Saoudite qui a fait le boulot en marquant deux fois dans les tout derniers instants. Al Muwallad avait pourtant raté la balle d'égalisation dès la 41ème sur penalty. Alors que le marquoir affiche 45+6 minutes; un autre penalty a été donné aux Saoudiens. Cette fois, Al-Faraj l'a mise au fond.

L'Arabie saoudite a dominé le match et a poussé en seconde période pour finalement inscrire le 2-1 par Al Dawsari à la 95ème minute...

Deux buts tardifs qui sauvent l'honneur de l'Arabie Saoudite.


3. Quaresma régale, Ronaldo pas en réussite

Ricardo Quaresma, aligné cette fois d'entrée de jeu par le sélectionneur du Portugal, a régalé d'un geste technique qu'il maitrise très bien bien. L'ailier portugais a inscrit le premier but du Portugal d'une magnifique frappe de l'extérieur du pied.

Un geste qui n'est pas étranger aux Belges car le droitier de 34 ans en avait inscrit un au malheureux Stijn Stijnen.


CR7 frustré

Il avait une belle occasion de recoller à Harry Kane et de dépasser Romelu Lukaku, avec qui il est à égalité au classement des meilleurs buteurs de la Coupe du monde.

A la 53ème minute de jeu, l'homme en noir a donné un penalty au Portugal après avoir consulté le VAR. Cristiano Ronaldo s'est placé derrière le ballon mais il a trouvé sur sa route le portier iranien Beiranvand qui a choisi le bon côté et détourné la frappe du quintuple Ballon d'Or. Il reste donc bloqué à 4 buts et ne revient pas sur l'anglais Harry Kane.

Quelques instants plus tard, Ronaldo a eu un mauvais geste sur Pouraliganji. L'arbitre de la rencontre a été visionné les images après un appel du VAR et n'a sanctionné le Portugais que d'un carton jaune.

4. Le VAR a joué son rôle

Le grand acteur de cette journée de Mondial, c'est assurément le VAR!

Il a été mis plusieurs fois à contribution.

D'abord, lors d'Arabie-saoudite Egypte. on joue les arrêts de jeu de la première période quand le VAR est consulté pour confirmer un penalty octroyé par l'arbitre. Le but égalisateur de l'Arabie a suivi de cette décision.

Ensuite, sur le penalty du Portugal. Après consultation du VAR, le penalty a été accordé au Portugal en début de seconde période mais Ronaldo a vu sa frappe arrêtée par le portier adverse

Toujours dans le match opposant le Portugal à l'Iran, Ronaldo a eu un geste d'énervement et de frustration sur Pouraliganji. Le VAR est intervenu et Ronaldo a reçu un carton jaune.

Puis, dans les arrêts de jeu de Espagne-Maroc. Un but a été refusé à Iago Aspas. Après réclamation des Espagnols, l'arbitre de la rencontre a été voir les images sur le petit écran et a rectifié l'erreur de son assistant pour octroyer le but égalisateur à l'Espagne et donc leur permettre de terminer 1er.

Enfin, pour octroyer un penalty à l'Iran dans les arrêts de jeu. Une faute de main a été sanctionnée d'un coup de réparation. L'Iranien Al Dawsari a remis les équipes à égalité. Sans ce but, le Portugal aurait sans doute terminé à la 1ere place.

Comme quoi, le VAR a décidé de l'issue de la Coupe du monde pour les voisins espagnols et portugais. 

5. Les larmes d'Amiri
© AP

Il aurait pu être le grand héros de toute une nation et écrire de son empreinte une belle page de l'histoire de la Coupe du monde. Le football est parfois cruel. Amiri avait la balle de match au bout du pied à la 95ème minute de jeu. Hélas pour l'Iran, Arimi a tiré dans le filet latéral. En cas de but, Arimi aurait provoqué l'élimination du Portugal et aurait permis à son club de terminer à la ... 1ère place!

Une fois les trois coups de sifflets entendus par tout un stade, Arimi s'est écroulé et a fondu en larmes. Des larmes qui rappellent celles d'un certain James Rodriguez, lorsque le Brésil l'avait éliminé.

Une scène dont on se serait bien passé.