Football Au programme ce samedi: le festival des Belges contre la Tunisie, le but de Kroos ou encore la victoire du Mexique contre la Corée du Sud.

1) La Belgique déchaînée contre la Tunisie

La Belgique a mis les points sur les "i" ce samedi pour son deuxième match de Coupe du Monde. Portée par un Eden Hazard des grands soirs, notre équipe nationale s'est imposée 5-2 contre une faible Tunisie. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lukaku, Hazard et consorts auraient pu inscrire davantage de buts tant la domination a été insolente.

2) Michy Batshuayi gaspille puis marque son petit but

Rentré à la place d'Eden Hazard à la 68e minute, le joueur de Chelsea s'est mis en évidence ! Sur les 20 minutes de jeu, il tenté sa chance... à 7 reprises ! Il a d'abord buté sur le gardien avant de voir un ballon sorti sur la ligne par la défense tunisienne. Finalement, il a inscrit son petit but à la 90e minute, en reprenant victorieusement un centre d'un autre remplaçant, Youri Tielemans. Beau joueur, Batsman a tweeté après le match "Bon c'était le marabout de qui ça ??!!!!! bordel." Le plus important, c'est qu'il a aussi ouvert son compteur de buts. On attend la suite.

3) Özil sur le banc contre la Suède

Pour la première fois dans une grande compétition internationale (Euro et Coupe du monde), Özil a pris place sur le banc contre la Suède. Depuis le 13 juin 2010 et le match opposant l'Allemagne à l'Australie, le milieu de terrain avait, à chaque fois, été titulaire enchaînant 26 rencontres d'affilée, un record parmi tous les autres cadres de sa génération comme Müller, Boateng, Hummels ou Khedira. Comme l'Allemagne s'est imposée 2-1, on ne voit pas Löw rechanger ses plans pour le prochain match...

4) Hernandez devient le meilleur buteur mexicain en Coupe du monde

La Coupe du monde du Mexique se déroule parfaitement. Après la victoire inaugurale contre l'Allemagne, les Mexicains ont dominé assez facilement une faible équipe de Corée du Sud (2-1). En inscrivant le 2-0, Javier Hernandez est rentré dans l'histoire de sa sélection. Avec quatre réalisations en Coupe du monde, il est devenu co-meilleur buteur de l'histoire du Mexique en Coupe du Monde avec Luis Hernandez. 

5) Toni Kroos, le sauveur de toute une nation

On joue les arrêts et l'Allemagne est au bord de l'élimination. Réduite à 10 et accrochée par la Suède, elle se dirige vers un match nul qui l'envoie quasiment à la maison. C'était sans compter sur le génialissime Toni Kroos. Le Madrilène a pris ses responsabilités et tiré un coup franc direct dans les arrêts de jeu. Son envoi a fini dans le but d'Olsen et a libéré tout un pays, avec la manière. Avec trois points, les Allemands se relancent complètement dans la course à la qualification et peut remercier son milieu de terrain.