Les Polonais mis en échec

F. M. Publié le - Mis à jour le

Football

Les Tchèques se qualifient et terminent en tête du groupe A

Avec leur duo magique Blaszczykowski-Lewandowski, les Polonais se voyaient presque décrocher la lune. Mais face à la République tchèque, les équipiers de Wasilewski sont brutalement retombés sur terre.

Les joueurs locaux mettaient d’emblée la pression. Ils étaient, il est vrai, dans l’obligation de gagner alors que les Tchèques, sans Rosicky mais avec Kolar, pouvaient se contenter d’un nul, au regard de l’autre rencontre. Les occasions pleuvaient pour les Aigles blancs  : les essais de Lewandowski succédaient au coup franc d’Obraniak. Mais soit le tir trouvait le petit filet soit il était hors cadre, comme sur cet essai de Polanski, soit Cech maintenait la baraque tchèque debout.

Même les arrières latéraux, Boenisch et Wasilewski, s’y mettaient, sans plus de succès. Noyés sous une déferlante polonaise, les Tchèques parvenaient à maintenir la tête hors de l’eau. Le scénario du troisième quart d’heure était le même, mais les Polonais se montraient moins tranchants qu’au début de la rencontre. Les Tchèques pouvaient même voir de l’autre côté du terrain que Tyton défendait bien la cage polonaise. Pilar lui envoyait un petit tir dans les paluches, à la 41e minute.

Les Tchèques remontaient sur le terrain animés des meilleurs intentions. Sans doute avaient-ils été mis au courant de l’évolution du score de l’autre côté. Mais ils ne se créaient pas pour autant de franches occasions. À la 65e, sur coup franc, Sivok poussait Tyton à un arrêt réflexe. Baros se mettait – enfin – en évidence sur un tir lointain, sans soucis pour le gardien polonais.

Et ce n’est que logiquement que Jiracek ouvrait la marque, peu avant le dernier quart d’heure, alors que Wasilewski glissait sur l’action (1-0). Les Polonais devaient tenter le tout pour le tout mais avaient pris un coup au moral. Wasilewski trouvait notamment le toit du but de Cech. Malgré leurs derniers assauts, dont une toute belle occasion de Blaszczykowski, les Tchèques, auxquels personne ne croyait après la défaite face à la Russie lors du premier match (4-1), se qualifient pour les quarts. Ils terminent même à la première place du groupe A !

Les Polonais, eux, n’ont que leur yeux pour pleurer…

Cech; Gebreselassie, Sivok, Kadlec, Limbersky; Hübschman, Plasil; Jiracek (84e Rajtoral), Kolar, Pilar (87e Rezek); Baros (90e Pekhart).

Tyton; Piszczek, Wasilewski, Perquis, Boenisch; Polanski (56e Grosicki), Dudka; Obraniak (73e Brozek), Murawski (73e Mierzejewski), Blaszczykowski; Lewandowski.

M. Thomson (Eco).

Limbersky, Murwaski, Polanski, Wasilewski, Blaszczykowski, Perquis, Plasil, Pekhart.

72e Jiracek (1-0).



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner