Les racines des frères Kubik

Grégory Delreux Publié le - Mis à jour le

Football Chez Arkadiusz et Lukasz le virus du football se transmet de père en fils

MOUSCRON Arkadiusz-l'Anversois et Lukasz-le-Mouscronnois ont attrapé le virus du football dès leur plus jeune âge. Il faut dire que dans la famille, le football tient une place toute particulière comme l'explique l'aîné des frangins.

«Lorsque nous étions enfants, en Pologne, la fenêtre de notre chambre donnait sur un terrain de foot et notre père évoluait dans une formation de l'élite polonaise. C'est lui qui nous a transmis le virus. Dès que nous avions quelques minutes de libre, nous prenions le chemin du terrain pour taquiner le ballon.»

À cette époque, le jeune Lukasz, le cadet d'Arkadiusz, suivait les exploits de son frère et rêvait déjà de le rejoindre un jour sur le terrain.

«J'ai six années de moins qu'Arkadiusz, débute Lukasz. Lorsque j'étais enfant, Arkadiusz était mon idole. Pour moi, c'était le plus grand joueur du pays. J'étais présent à chacune de ses rencontres et je n'avais qu'une seule idée en tête, suivre le même parcours que lui. Quand j'ai commencé à jouer, j'étais toujours en quête d'un conseil de sa part. Finalement, j'ai rejoint l'équipe première de Cracovie mais Arkadiusz avait quitté le club pour l'équipe de Gornik et nous n'avons jamais eu l'occasion de jouer ensemble.»

Les deux Polonais allaient finalement se retrouver sous le même maillot quelques années plus tard à Harelbeke sous la houlette d'un certain Henk Houwaart, une période qu'ils qualifient tous les deux de mémorable.

«Nous avons joué ensemble pendant deux ans et demi à Harelbeke, déclare Arkadiusz. J'avais proposé les services de Lukasz à notre entraîneur et après l'avoir visionné, il l'a transféré. J'étais très heureux de jouer avec mon jeune frère.»

Pour Lukasz, ce transfert fut certainement l'un des meilleurs moments de sa carrière de footballeur professionnel.

«En arrivant à Harelbeke, je réalisais deux de mes plus grands rêves. Premièrement, j'avais enfin l'occasion de jouer aux côtés de mon grand frère et deuxièmement, j'allais enfin connaître l'aventure de la première division. À l'époque, le coach n'était autre qu'Henk Houwaart, l'actuel entraîneur de l'Antwerp. Vous comprenez mieux pourquoi le match de ce week-end aura un goût tout particulier pour nous trois. Henk est certainement l'homme qui m'a le plus appris dans le milieu du football. C'est un homme pour qui j'ai le plus grand respect et j'espère bien avoir la possibilité de lui prouver que son enseignement a porté ses fruits si je reçois ma chance dimanche.»

Une promesse de frère

Même si les deux frangins ne jouissent pas d'un poste de titulaire dans leur équipe respective, ils espèrent avoir l'occasion d'apporter leur soutien à leurs coéquipiers.

«Je connais bien Henk et sa façon d'aborder les rencontres. Je crois que cela pourrait être un plus pour l'Excelsior. Si nous ne sommes pas opposés sur le terrain ce week-end, je crois que nous n'aurons plus jamais l'occasion de jouer l'un contre l'autre...»

Par contre, nos deux footballeurs ont déjà prévu de se retrouver un jour ou l'autre pour défendre les mêmes couleurs.

«Lorsque nous avons quitté la Pologne, nous nous sommes promis qu'au terme de notre carrière, nous reviendrions défendre les couleurs d'une équipe polonaise. J'espère que cette opportunité se présentera à nous lorsque nous serons devenus de vieux footballeurs à la retraite...», ironise Lukasz.

En attendant, les frères Kubik seront opposés par équipes interposées mais cela ne pourra en rien défaire les liens qui les unissent.

«Pendant nonante minutes, nous essaierons de mettre nos liens fraternels de côté et nous serons derrière notre équipe. Mais au coup de sifflet final tout sera oublié. Quelle que soit l'issue de ce match important pour nos deux formations, j'irai saluer mon frère et Henk Houwaart.»

© Les Sports 2003

Grégory Delreux

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Après vous être sans doute occupé un peu trop des autres, vous vous recentrez enfin sur vous-même.

Taureau

Votre activité professionnelle ne rencontre plus trop d’obstacles en ce début de semaine. Vous retrouvez une liberté d’action.

Gémeaux

Prévoyez l’un ou l’autre contretemps susceptible de venir perturber votre organisation. Vos déplacements sont difficiles.

Cancer

Il manque à votre couple une bonne communication pour que tout soit parfait. Un conseil, ouvrez-vous davantage.

Lion

Votre charme se révèle efficace si vous êtes encore un Lion célibataire. Vous êtes tout en séduction.

Vierge

Vous défendez avec conviction un projet professionnel. Vous passez au-dessus des résistances.

Balance

Vos supérieurs apprécient votre façon de travailler ou les idées que vous essayez d’imposer à vos collègues.

Scorpion

Vous êtes tout en émotion aujourd’hui. Une blessure du passé n’est sans doute pas refermée.

Sagittaire

Votre générosité ne doit pas être au détriment de vos intérêts. Pensez-y avant d’ouvrir votre cœur.

Capricorne

Vous vous lancez dans un projet professionnel auquel vous croyez. Vous avez beaucoup de peine à l’imposer.

Verseau

Vous consolidez votre activité professionnelle en franchissant un cap important. Vous êtes crédible.

Poissons

Toute votre attention se porte sur votre partenaire. Vous répondez à ses attentes.

Facebook