Football Forte amende pour un agent basé à Bruxelles

LONDRES On ne badine pas avec l'argent des transferts au Royaume-Uni. Les clubs sont obligés de publier leur comptabilité concernant la cession ou acquisition de joueurs et les sommes payées aux agents de joueurs et ce chaque saison.

La High Court londonienne a rendu un jugement exemplaire qui implique deux figures connues en nos contrées, Jacques Lichtenstein (manager de Tristan Peersman) et Ronnie Rosenthal, son adjoint (ancien joueur du Club Bruges). Ceux-ci réclamaient 700.000 euros au club brésilien Athletico Mineiro pour le rôle qu'ils auraient joué dans le transfert de Gilberto Silva à Arsenal.

Le vice-président du club anglais, David Dein et l'entraîneur Arsène Wenger ont dû venir témoigner devant la High Cour. Pour déclarer que l'opération s'était déroulée sans avoir fait appel au duo de managers basés à Bruxelles. «Nous avons négocié avec le propre agent du joueur, a dit David Dein. Lichtenstein et Rosenthal se sont rendus compte qu'ils avaient raté le train et ont tenté de le prendre en marche.»

La pratique n'est pas rare dans le milieu des managers où l'ivraie côtoie le bon grain.

Lichtenstein et son adjoint réclamaient à Athletico Mineiro dix pour cents du prix (7 millions d'euros) du transfert du joueur brésilien à Arsenal en juillet 2002, soit 700.000 euros. Le juge les a déboutés. Non seulement, ils ne recevront par la commission demandée mais en plus, ils devront payer au club brésilien quelque 150.000 euros.

© Les Sports 2005