Football

Comme Grégory Lorenzi, Thomas Chatelle symbolise le Mons version 2013

MONS Enzo Scifo l’a encore soufflé à l’oreille d’Alain Lommers ce mardi : il souhaite conserver Thomas Chatelle, dont le contrat comporte une option à lever avant le 31 mars. Le Bruxellois, qui n’avait que quelques mois pour convaincre et qui fut retardé par une suspension et une blessure, vient en effet de démontrer son utilité.

À bientôt 32 ans, le Bruxellois vit une seconde jeunesse. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se dit obsédé par le renouvellement de son contrat. “Je ne suis pas encore dans ce raisonnement-là”, dit-il. “Mon objectif n’a pas changé : terminer la saison via des prestations solides, sans regarder trop loin. Chacun doit garder en tête le fait que, à Mons, nous ne pouvons pas nous permettre de rêver. Chacun doit être concerné pour que l’équipe puisse s’exprimer. Bref, pour l’instant, que je retrouve mes sensations suffit pour l’instant à mon bonheur. Je dis sans doute cela par expérience, à moins que ce ne soient les quatre à cinq mois sans club qui me permettent, aujourd’hui, de prendre du recul.”

Au Tondreau , Enzo Scifo a été dès le premier jour le premier supporter de l’ancien Anderlechtois. Tous n’étaient pas si optimistes. Thomas, lui, n’a jamais douté.

“Pas de mes qualités, en tout cas, car cela ne se perd pas. J’ai vite retrouvé mes sensations et… mon explosivité. À l’entraînement, lors des séances de sprint, j’étais encore dans les premiers, si pas le premier. La seule inconnue concernait la capacité de mon corps à encaisser les efforts. Au début, cela n’a pas été simple, d’autant que j’ai été exclu puis blessé. Aujourd’hui, je récolte les fruits du travail réalisé en Espagne et dont j’avais besoin.”

Tout profit pour l’Albert, aujourd’hui (presque) aussi mature que son ailier : “J’ai l’impression que nous venons de passer un cap. Il faut à présent confirmer dans la durée si nous voulons viser plus haut. Pour avoir connu le top niveau, c’est la constance qui différencie une équipe moyenne d’une bonne équipe. Il faut jouer chaque match comme si sa vie en dépend.”

© La Dernière Heure 2013