Mercato Les chances de voir l’international angolais porter la vareuse mauve s’amenuisent de jour en jour.

Le feuilleton Clinton Mata n’est toujours pas terminé. Annoncé à Anderlecht depuis plusieurs semaines maintenant, l’international angolais n’a pas encore signé au RSCA. Et plus les jours passent, plus les chances qu’il le fasse diminuent.

Car si Charleroi et Anderlecht se sont mis d’accord, entre eux, sur le transfert du back droit carolo (pour la somme de 3,5 millions, hors bonus), le joueur, lui, n’a toujours pas trouvé d’accord avec le club anderlechtois et ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir.

"Je n’exclus rien. Rester en Belgique, partir à l’étranger ou même encore rester une saison à Charleroi où je me sens bien. Je n’ai encore pris aucune décision", indiquait Clinton Mata via un post sur son compte Twitter, le 13 juin dernier.

Mais son indécision, justement, commence à irriter. Du côté de Charleroi, tout d’abord, où, ce n’est un secret pour personne, on a besoin de l’argent du transfert pour faciliter le mercato entrant (même si la vente de Marcq va soulager la direction zébrée).

Du côté d’Anderlecht , ensuite, où on commence à se poser des questions sur l’envie ou non de Mata de porter les couleurs du Sporting. Il nous revient même que René Weiler commencerait lui aussi à s’impatienter. Le coach suisse aimerait disposer de son noyau rapidement afin d’effectuer la meilleure préparation possible. Il aimerait donc savoir s’il peut compter sur Mata ou non pour la saison à venir. Car cela aura une influence sur son noyau.

Et notamment sur le futur du jeune Emmanuel Sowah (19 ans). Ce dernier attend en effet de savoir si Mata rejoindra le Sporting, pour se faire prêter ou non (des clubs allemands sont notamment intéressés).

Enfin, et c’est sans doute la raison principale pour laquelle le dossier traîne : la relation serait de plus en plus tendue entre Clinton Mata et son entourage, dont son agent Mogi Bayat. Ce qui compliquerait considérablement la finalisation du deal.

Bref, la saga n’a pas encore trouvé d’issue, malgré les tentatives de conciliation opérées ces derniers jours par Mehdi Bayat. Dans l’état actuel des choses, Clinton Mata, sous contrat avec le Sporting carolo jusqu’en 2021, reprendra l’entraînement avec Charleroi ce vendredi. Sans aucune certitude sur son avenir…


Nice n’abandonne pas la piste

En début de mercato, nous vous faisions état de l’intérêt de plusieurs clubs étrangers pour Clinton Mata. Parmi eux, Nice, Marseille, Newcastle ou encore Crystal Palace. Si aucun de ces clubs n’a fait d’offre à Charleroi (contrairement à Anderlecht), cela ne veut pas dire que la piste est complètement éteinte. De source française, Nice garderait l’international angolais dans ses papiers et pourrait formuler une offre une fois le départ de Jean Michaël Seri (vers la Roma ?) acté. La vente du médian ivoirien, dont la clause libératoire est estimée à 40 millions d’euros, pourrait rapporter beaucoup d’argent au Gym. Ce qui permettrait au club entraîné par Lucien Favre de se montrer entreprenant sur le marché. Et éventuellement de profiter de la situation de blocage entre Mata et le RSCA…