Mercato Le club londonien a soumis une nouvelle offre pour s’attacher les services du Diable.

Crystal Palace a de la suite dans les idées. Une semaine après s’être fait couper l’herbe sous le pied par Chelsea dans le dossier Michy Batshuayi, les dirigeants des Eagles n’ont pas fait leur deuil d’aligner un avant-centre belge la saison prochaine et ont érigé l’arrivée de Christian Benteke au rang de priorité.

Le club londonien avait déjà approché l’attaquant au mois de janvier, sans aller plus loin. Mais Palace est désormais entré dans une phase nettement plus concrète.

La semaine passée, une première offre a été faite, à hauteur de 30 millions d’euros. Les dirigeants de Liverpool l’ont poliment refusée.

S’ils ne comptent plus sur Benteke, ils savent que le joueur bénéficie toujours d’une certaine cote, notamment en Angleterre. Surtout, ils espèrent aussi récupérer une partie de leur mise pour notamment sauver la face auprès de leurs supporters.

L’été dernier , les Reds avaient déboursé 46,5 millions d’euros pour lever la clause libératoire de l’attaquant.

Les positions entre les deux camps se sont rapprochées avec la deuxième offre transmise par Crystal Palace qui propose désormais 37 millions d’euros. L’écart entre l’offre et la demande s’étant réduit, les choses pourraient s’accélérer dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures.

Au-delà de la somme qui ferait de l’attaquant le joueur le plus cher de l’histoire du club, Crystal Palace est prêt à faire de lui le joueur le mieux payé de l’effectif.

À Liverpool, les émoluments du Diable avoisinaient les 140.000 euros par semaine. Plus gros salaire de Palace, le milieu international français Yohan Cabaye gagne environ 120.000 euros par semaine. Mais l’effort paraît minime pour Benteke au vu de son envie plus que prononcée de quitter Liverpool.

Passer des Reds à Crystal Palace ne signifierait pas pour autant que le Diable effectuerait un pas en arrière. Dans la foulée de la finale de Cup perdue, le président Steve Chairman s’est mis en tête de renforcer son équipe dans toutes les lignes. Alan Pardew s’est félicité des arrivées du milieu international anglais Andros Townsend (Newcastle) et du gardien international français Steve Mandanda. En attendant celle probable de Benteke.