Mercato L’ancien gardien de Nantes, libre depuis qu’il a quitté Alanyaspor (Turquie), était dans les tribunes du Mambourg ce dimanche. Le transfert a été officialisé ce lundi.

On le savait depuis quinze jours : Charleroi étaità la recherche d’un nouveau gardien. Mehdi Bayat l’avait encore confirmé ce dimanche, après la défaite face à Anderlecht. "Ce n’est pas la prestation de Parfait ce soir qui a conditionné mon choix mais la blessure de Nicolas Penneteau, qui souffre d’une hernie discale", avait expliqué l’administrateur-délégué du Sporting, qui ne souhaitait pas prendre le risque de devoir tenir toute une saison avec Parfait Mandanda (qui peine à rassurer complètement…) et les jeunes Imbrechts et Baume comme gardiens de but. Un nouveau portier devait donc débarquer.

Si dans un premier temps, les noms de plusieurs gardiens belges ont filtré (Van Crombrugge, Thoelen, Hubert, Pirard…), c’est une nouvelle fois en France que les Carolos ont trouvé leur bonheur.

Le Sporting a ce lundi officialisé l'arrivée de Rémy Riou (31 ans). L’ancien gardien de Nantes (il y a été capitaine) et Auxerre, avait assisté à la rencontre entre Charleroi et Anderlecht ce dimanche. Il y a quelques jours, celui qui a été international français chez les jeunes (il a notamment remporté le Championnat d’Europe des moins de 17 ans en 2004) a résilié le contrat qui le liait au club turc d’Alanyaspor, où il vient de vivre une saison compliquée (11 petits matches joués). Il était donc libre (et gratuit), ce qui le rendait encore plus intéressant aux yeux du Sporting.

Son profil n’est pas sans rappeler celui d’un certain Nicolas Penneteau, lorsque ce dernier a débarqué au Mambourg. Doté d’une grosse expérience (253 matches au niveau professionnel), Rémy Riou (à ne pas confondre avec Rudy Riou, ex-Charleroi, Montpellier, Lens ou encore OHL, qui a pris sa retraite) possède un tempérament de leader et est capable d’orienter les plus jeunes. Partout où il est passé, ses qualités humaines et footballistiques ont été soulignées et sa mentalité semble correspondre à celle du club zébré.

Riou, vu son CV, arrive évidemment avec l’ambition de devenir le numéro 1. Ce qui laisse augurer une belle bagarre avec Parfait Mandanda… et Nicolas Penneteau, lorsque ce dernier sera de retour de blessure.