Witsel: "le projet sportif du Zénit m’a intéressé"

C. F., B. D. et Jo. L. Publié le - Mis à jour le

Mercato

Witsel devient avec Hazard le plus gros transfert d'un joueur belge. Le Standard touchera au moins 2 millions en indemnités de formation

BRUXELLES S’il était absent hier à Neerpede, Axel Witsel avait une excuse en béton qui tient en 9 lettres : transfert.

Le médian était à Lisbonne pour y négocier son départ du Benfica vers la Russie. Pas pour rejoindre Carcela à Anzhi Makachkala, qui était très intéressé, mais au Zenit Saint Pétersbourg. Si le marché a fermé ses portes dans la majeure partie des pays européens, les clubs russes ont encore jusqu’à jeudi soir, minuit, pour boucler leur recrutement. Le Zenit a accéléré le mouvement hier pour une autre raison : les clubs qualifiés pour la Ligue des Champions avaient jusqu’à hier soir minuit pour remettre à l’Uefa la liste de leurs joueurs à inscrire pour la phase de groupe.

Il y a un peu moins de trois semaines, les dirigeants du Zenit avaient déjà proposé 25 millions d’euros pour le Diable. L’offre avait été poliment refusée par le Benfica.

Hier, le Zenit est revenu à la charge mais en matinée, les négociations ont été interrompues par les dirigeants de Benfica : pour eux, il était hors de question de laisser partir Witsel pour moins de 40 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire.

Ce montant était dans un premier temps jugé un peu trop élevé pour les Russes, car le dossier était lié au transfert de Hulk, autre priorité du Zenit. La signature du Brésilien, pour cinq ans, a été confirmée dans la soirée par le club, sans donner de précision sur le montant du transfert. Mais ce devrait être entre 50 et 60 millions.

Pendant ce temps-là, en Belgique, l’information avait filtré dans la presse… et dans le vestiaire des Diables. Romelu Lukaku fut le premier à la commenter, très brièvement, sur Twitter : “Bonne chance Axel !”

C’était un peu prématuré mais au final, le Zenit a fait un gros effort et il a accepté de débourser les 40 millions demandés par les Lisboètes. Ce qui fait de Witsel le Belge le plus cher de l’histoire, à égalité avec Hazard.

Dans cette affaire, c’est aussi le… Standard qui se frotte les mains : les Liégeois recevront au minimum deux millions d’euros d’indemnités de formation, voire plus en fonction des différents bonus et clauses inclus dans les contrats.

Tard dans la soirée, on apprenait finalement la confirmation du transfert d’Axel Witsel au Zenit, pour une durée de cinq ans. Son salaire annuel dépassera les trois millions d’euros.



Axel Witsel s'est entraîné pour la première fois mardi avec la sélection des Diables Rouges en tant que joueur du Zenit Saint-Petersbourg. Le nom du médian belge a été régulièrement cité ces derniers temps mais le joueur, lui, avait son choix depuis longtemps: "C'était le Zenit ou rien", indique le footballeur belge le plus cher de l'histoire.

Witsel est arrivé lundi soir en sélection, après des négociations ayant duré toute la journée. "C'était une longue journée mais au bout de compte j'ai obtenu ce que j'espérais", explique l'ancien joueur du Standard à l'issue de l'entraînement à Neerpede. "Le président de Benfica a tenté de me retenir en revoyant mon contrat à la hausse mais j'avais envie d'un nouveau challenge."
Zenit a déboursé 40 millions d'euros pour se payer Witsel, ce qui fait de ce dernier, ex-aequo avec Eden Hazard, le joueur belge le plus cher de l'histoire. "Je n'ai pas parlé de cela avec Eden", précise-t-il en riant. "Et ce n'est pas à moi à dire combien je vaux."

Bien qu'il ait été cité cet été au Real Madrid ou dans des clubs anglais, le Zenit a été le seul à se montrer concret, selon Axel Witsel. "J'en ai parlé à Nicolas Lombaerts lors de la dernière trève internationale. C'est un club ambitieux et le championnat russe n'est certainement pas inférieur au portugais."

Son nouveau contrat en poche, Axel Witsel compte bien maintenant se concentrer à 100 pc sur son double devoir international. "4 sur 6, ce ne serait pas mauvais mais nous allons viser le maximum", assure-t-il.


© La Dernière Heure 2012
C. F., B. D. et Jo. L.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous avez envie de séduire si vous êtes un cœur à prendre. Vous vous intéressez à quelqu’un.

Taureau

Vous aimez ou avez besoin de parler de vous, de faire preuve d’une certaine exubérance, d’en rajouter.

Gémeaux

Vos collègues vous reprochent votre zèle au travail. Toutefois, vous ne changez rien à vos méthodes.

Cancer

Votre sens de la famille ne se dément pas aujourd’hui. Vous prenez vos responsabilités vis-à-vis d’elle.

Lion

Vous sentez que des changements sont en train de s’opérer dans votre vie. Vous les accueillez à bras ouverts.

Vierge

Vous avez conscience des enjeux importants qu’une décision que vous prenez suscite pour vous ou pour les autres.

Balance

Votre meilleure vitalité vous permet de reprendre en main un projet que vous avez mis de côté.

Scorpion

Ne soyez pas timide si l’on vous tend la main ou une perche. Acceptez l’aide que l’on vous propose.

Sagittaire

Les mouvements d’argent sont favorisés. Vous obtenez de bonnes conditions pour un crédit ou un financement.

Capricorne

Votre travail vous pèse en ce moment. Vous avez besoin de prendre du recul, de vous mettre volontairement en retrait.

Verseau

Une action précipitée risque de vous mettre en porte-à-faux avec un supérieur ou une autorité.

Poissons

Vous pensez à quelqu’un ou vous ressassez avec nostalgie vos amours passées. Vous aspirez à une relation passionnée.

Facebook