Football

Ces statistiques impressionnantes en font également un favori pour le Ballon d'Or 2012


MADRID L'attaquant argentin du FC Barcelone Leo Messi a égalé dimanche le record de buts marqués en une année par le Brésilien Pelé - 75 - en marquant en première période sur la pelouse de Majorque, pour la 11e journée du championnat d'Espagne.

Après avoir été sacré la saison dernière meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone, celui qui a obtenu récemment le deuxième Soulier d'Or européen de sa carrière pour ses 50 buts marqués la saison dernière, a donc égalé dimanche un autre record, datant de 1958.

Ces statistiques impressionnantes en font également un favori pour le Ballon d'Or 2012, qui, s'il le remportait, ferait de Messi le premier joueur de l'histoire à remporter quatre fois cette récompense.

Messi bourreau de Majorque, le Real sous pression

Le FC Barcelone s'est imposé (4-2) sur la pelouse de Majorque grâce notamment à un doublé de Messi, les Catalans restant ainsi leaders de la Liga et mettant la pression sur le Real Madrid, qui joue, lui, à 21h30 à Levante, pour la 11e journée du championnat d'Espagne.

Le Barça, crédité de 31 points et toujours invaincu en Liga, devance provisoirement l'Atletico Madrid de 6 longueurs et le Real de 11, mais ses deux poursuivants ont tous deux un match en retard.

Défense regroupée et tentatives de contre: dimanche, un Majorque courageux a essayé de jouer avec les mêmes armes que le Celtic Glasgow, victorieux du Barça mercredi en C1 (2-1).

Et si cette stratégie a semblé un moment sourire aux Islais, qui étaient revenus à 3-2 après avoir été menés 3-0, les locaux ont dû s'incliner face au savoir-faire de Messi.

Auteur d'un doublé dimanche, "el Diez" a remisé aux oubliettes l'ancien record de Pelé de 75 buts marqués en une année (76 désormais pour Messi).
Dans une première période sans histoires pour le Barça, un coup franc de Xavi avait commencé par faire céder la muraille majorquine (0-1; 28). Après cette ouverture du score, les attaquants catalans s'en donnaient à coeur joie.

Messi, qui avait été plutôt discret jusqu'ici, se réveillait de sa torpeur en enchaînant deux crochets et une frappe qui trompait un Dudu Aouate assez coupable sur ce coup (0-2; 44). Et juste avant la pause, Tello enfonçait le clou du droit (0-3; 45).

Mais alors que la défense barcelonaise avait été peu inquiétée jusqu'ici, les choses s'envenimaient en seconde période pour les compagnons de Xavi. Le retour en défense centrale de Piqué ne changeait rien aux mauvaises habitudes du Barça: négligents en défense, les hommes de Vilanova encaissaient un but du Français Pereira, bien servi par Victor Casadesus (1-3; 55).

Ce même Casadesus transformait ensuite un penalty accordé aux locaux pour une main dans la surface de Busquets (2-3; 58) et le match devenait nettement moins commode pour les Catalans.

Mais Messi surgissait alors pour la deuxième fois, catapultant dans les filets d'Aouate une très bonne remise d'Alexis Sanchez, entré en jeu (2-4; 70).
L'Argentin, allant crescendo dans le match, était même tout près de s'offrir un hat-trick à la 88e.

Un peu plus tôt, l'Athletic Bilbao s'est donné une bouffée d'air en l'emportant à domicile face au FC Séville (2-1). De Marcos (27) et Susaeta (46) avaient mis les Basques sur orbite, mais une nouvelle expulsion d'Ander Herrera, qui avait déjà vu le carton rouge fin octobre contre Valence, aura fait trembler les locaux. Negredo a réduit le score pour les Andalous sur penalty (79), mais au final, les Basques, désormais 12e au classement, ont tenu bon.

L'Atletico, maître du derby contre Getafe, reste à 3 points du Barça

L'Atletico Madrid l'a emporté dimanche à domicile (2-0) face à Getafe, les Rouge et Blanc restant ainsi 2e de la Liga, avec 3 points de moins que le Barça qui s'est imposé à Majorque (4-2) et 8 points d'avance sur le Real qui doit encore jouer à Levante, pour la 11e journée du championnat d'Espagne.

Des buts signés Adrian (24) et Arda Turan (42) ont eu raison d'un Getafe peu inspiré en première période et à peine plus rebelle dans le second acte.
Le deuxième but des Colchoneros était toutefois sujet à contestation, Arda Turan ayant emmené le ballon de la main, avant de tromper le gardien de Getafe Moya.

En deuxième période, Getafe se montrait certes un peu moins timoré, mais manquait de réalisme, à l'image de Lafita qui manquait de peu un centre au cordeau de Diego Castro (63).

Obligé de répondre aux deux victoires du Barça et de l'Atletico, le Real Madrid entre, lui, en scène à 20h30 GMT, sans Higuain ni Benzema blessés, sur le terrain de Levante.



© La Dernière Heure 2012