Leekens : "C’est faisable"

B. D. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Mondial 2014

Le sélectionneur était content d’avoir évité les grosses écuries…


BRUXELLES C’était il y a neuf ans, lors de la dernière participation belge à un grand tournoi. En huitième de finale du Mondial, Ronaldo marquait à la 87e minute pour définitivement sceller le sort des Diables (2-0).

Samedi soir, on a longtemps cru qu’El Fenomeno – nettement plus rond qu’à l’époque – serait à nouveau notre bourreau. Lors du tirage des qualifications pour la Coupe du Monde 2014, il tira en effet la Belgique en premier lieu dans le pot 3, pour nous placer dans le groupe de l’Écosse, de la Macédoine et des Pays des Galles, avant d’y ajouter la Serbie…

Puis arriva la délivrance : dans le pot 1, celui des géants du football européen, Ronaldo nous offrit la Croatie, ce qui a changé les perspectives…

Le clan belge était animé de plusieurs sentiments mais celui qui prévalait était le soulagement d’avoir évité les grosses écuries. “Je suis relativement content de ne pas devoir affronter des équipes comme l’Espagne ou l’Allemagne” , observait Georges Leekens depuis Rio. “C’est un groupe… faisable.”

Une Belgique ambitieuse peut raisonnablement viser la première place. Même si le sélectionneur a bien sûr très vite tempéré l’enthousiasme ambiant.

“Il ne faut pas nous prendre pour les Espagnols ! Nous ne sommes pas favoris, ni outsiders. Ce sera un groupe ouvert et assez spécial, où il risque d’y avoir des surprises. Tout le monde est susceptible de perdre des points à chaque match. Car il n’y a aucun pays faible du genre du Luxembourg… Nous devrons donc être concentrés à chacune des rencontres. Mais si nous voulons participer à un Mondial, nous devons être capables de passer au-dessus de ces équipes, y compris la Serbie et la Croatie.”

La prochaine étape importante pour Georges Leekens, c’est d’établir le calendrier : les représentants des adversaires viendront à Bruxelles le 23 août pour en discuter. Leekens veut surtout éviter l’erreur qu’avait commise Advocaat, en débutant la campagne face à un gros morceau.

“Nous allons bien réfléchir à tout cela. Mais ce serait pas mal de commencer à domicile.” Idéalement contre le Pays de Galles ou la Macédoine…

L’autre tâche de Leekens et de son staff sera de mettre sur pied un programme de préparation adapté au style des futurs adversaires. “Nous allons affronter trois équipes slaves, donc techniques, et deux Britanniques, plus engagées. Des pays comme l’Irlande ou le Montenegro seraient donc des adversaires intéressants. Dans ce sens, le match du 10 août contre la Slovénie sera déjà une bonne préparation.”

On en oublierait presque que les Diables ont encore une (petite) chance de se qualifier pour l’Euro 2012… Mais dès à présent, le Mondial risque de trotter dans toutes les têtes.

“Au tirage, nous avons vu des joueurs de légende comme Zico ou Pelé. Ce sera une Coupe du Monde fantastique, dans un pays superbe. Quand je vais montrer aux garçons les images du Brésil, je suis sûr qu’ils seront encore plus motivés… On dit toujours que l’équipe actuelle a du talent mais maintenant, il est temps de confirmer. En gommant les erreurs commises lors de la campagne actuelle, nous pourrons revenir au Brésil.”

Dans ce groupe équilibré, cette ambition semble à la portée des Diables. Merci Ronaldo.



© La Dernière Heure 2011
Publicité clickBoxBanner