Football

Hajo Seppelt, le journaliste de la télévision publique allemande ARD qui avait révélé un scandale de dopage en Russie, ne se rendra finalement pas à la Coupe du monde. L'ARD a indiqué mercredi que les risques étaient trop importants, après avoir reçu l'avis des services allemands de sécurité.

Hajo Seppelt s'était d'abord vu refuser l'entrée dans le pays car il figurait sur une liste de "personnes indésirables" en Russie. Les autorités russes avaient levé l'interdiction de Coupe du monde de football décrétée contre sa personne le mois dernier.

L'ARD avait diffusé en décembre 2014 le documentaire de M. Seppelt, "Dopage confidentiel: comment la Russie fabrique ses vainqueurs", évoquant, témoignages à l'appui, un système de dopage généralisé dans l'athlétisme.

Le document, qui avait fait grand bruit, avait conduit à la mise en place d'une première commission d'enquête par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Il avait été suivi de plusieurs autres reportages, entre août 2015 et juin 2016, qui accusaient la Russie de continuer à enfreindre les règles.