Mondial 2018 Un commentaire signé par Miguel Tasso.

Il n’y a que le roi-football, opium du peuple, pour générer une telle ferveur et remplir, à l’unisson, les Champs-Élysées, la Grand-Place de Bruxelles ou les grandes avenues de Zagreb. De nombreux événements attisent, çà ou là, de grandes passions. Mais la Coupe du Monde est d’une autre dimension