Mondial 2018

La FIFA, l'instance mondiale du football, a exprimé sa satisfaction pour les débuts du Video Assistant Referee (VAR) à la Coupe du monde.

"La FIFA est extrêmement satisfaite du niveau de l'arbitrage à ce jour et de la mise en œuvre réussie du système VAR, qui, dans l'ensemble, a été positivement acceptée et appréciée dans notre communauté du football", a expliqué la FIFA dans un communiqué. "Il est entendu qu'il y aura encore des discussions et des opinions divergentes concernant certaines décisions, et nous vous remercions de comprendre qu'il n'est pas possible pour la FIFA de commenter chaque situation."

Dans les 17 rencontres disputées jusqu'ici, Quatre penalties ont été accordés via le VAR et un possible carton rouge a été revisionné.

Les phases les plus controversées de ce début de tournoi sont le but de la Suisse contre le Brésil, lors duquel les Brésiliens ont réclamé une faute du buteur suisse Zuber, et un penalty réclamé par l'Angleterre contre la Tunisie.

Le VAR effectue ses débuts en Coupe du monde après avoir été testé en Coupe des Confédérations l'an passé et en Coupe du monde des clubs. Il est utilisé dans certains championnats comme la Serie A italienne et la Bundesliga allemande.