Mondial 2018 Au menu de ce vendredi, un record tardif, une nation ressuscitée, un 15ème écart minimum et un sélectionneur au tapis : voici les cinq événements marquants de la neuvième journée de ce Mondial.

1. Le but le plus tardif de l'histoire de la Coupe du Monde

Neymar a vécu un match contrasté ce vendredi face au Costa Rica. Entre ses fulgurances footballistiques et sa nonchalence totalement assumée, difficile de qualifier la performance du numéro 10 brésilien. Reste qu'il a battu un nouveau record: celui du but le plus tardif de l'histoire de la Coupe du Monde. Il a, en effet, porté son équipe à 2-0 à la 97ème minute de jeu. Avant lui, personne n'avait marqué plus tard qu'à la 95ème minute.

© AP

2. Un sélectionneur au tapis

Après Gareth Southgate, c'est le sélectionneur du Brésil qui a rejoint l'infirmerie. Tite s'est blessé en célébrant le but de Coutinho (90+1) en toute fin de match contre le Costa Rica (2-0). Fou de joie après 90 minutes de frustration et un but qui délivrait le Brésil, le technicien s'est précipité sur le terrain avec ses joueurs, gratifiant le stade de Saint-Pétersbourg d'une magnifique chute. "Je crois que je me suis déchiré un muscle!", a-t-il expliqué en conférence de presse à l'issue du match. "Je boite maintenant. On était un peu trop excités. Je n'ai même pas pu rejoindre mes joueurs sur le terrain. J'ai dû retourner au banc en boitant."


3. 15ème victoire par le plus petit écart

Et de 15! Les rencontres de ce Mondial s'avèrent souvent serrées et débouchent sur des scores étriqués. Serbie-Suisse (1-2) est le 15ème match se terminant sur un écart d'un petit but, sur un total de 26. Seules cinq équipes sont parvenues à creuser une différence plus importante, dont la Russie et la Croatie à deux reprises.

© AFP

4. Une Argentine à l'agonie peut remercier le Nigéria

On pensait l'Argentine définitivement enterrée dans cette Coupe du Monde après sa lourde défaite face à la Croatie, jeudi soir (0-3). Messi n'a pas dû attendre trois jours pour voir ses espoirs et ceux de tout un pays ressusciter. Ce vendredi, le Nigéria s'est imposé face à l'Islande. Résultat: si l'Argentine bat les Nigérians lors de la dernière journée, et que, dans le même temps, l'Islande ne bat pas le Croatie, ils seront qualifiés pour les huitièmes. Un scénario possible, si pas probable. A moins que...

© REPORTERS / DPA

5. Des célébrations politiques lors de Serbie-Suisse

On pensait la Suisse éternellement neutre, Xhaka et Shaqiri nous ont fait mentir. Tous deux buteurs, l'Albanais et le Kosovare d'origine en ont profité pour adresser un message aux supporters serbes. Ces mêmes supporters s'en étaient pris à ces même joueurs à leur entrée sur le terrain. Le geste des buteurs: la célébration de l'"Aigle albanais" (voir photo ci-dessous).

© AP