Mondial 2018

La fédération de football libyenne soupçonne d'avoir été désavantagée par l'arbitrage pour un match de qualifications aux Mondiaux 2018.

La fédération de football libyenne a donc fait part à la FIFA sa volonté de rejouer le match les opposant à la Tunisie. La rencontre s'était tenue le 11 novembre 2016 et les Libyens avaient perdu 1 à 0. Si l'arbitre Kényan Davies Omweno a été suspendu pendant trois mois pour "piètre performance", la fédération libyenne avance une autre raison à ce manque d'équité. En effet, l'arbitre serait marié à une tunisienne. Une raison plus que valable pour faire rejouer le match, selon la fédération libyenne. De plus, l'arbitre serait également un résident régulier de la Tunisie.

Lors de cette rencontre, la Libye s’était vue refuser un but pour hors-jeu inexistant. Avant de voir son capitaine être exclu et de perdre 0-1 sur penalty. Après le match, l’arbitre kényan qui était pourtant considéré comme le meilleur de son pays, a été suspendu trois mois par la Confédération Africaine de Football, tout comme ses assistants.