Mondial 2018

Le Pérou, en manque d'inspiration, a été tenu en échec (0-0) par une Nouvelle-Zélande déterminée, samedi à Wellington en match aller du barrage Océanie-Conmebol pour une place au Mondial-2018 en Russie.

Les Péruviens n'ont pas réussi à inscrire un précieux but à l'extérieur malgré leur domination face à une Nouvelle-Zélande qui peut encore rêver de participer à la Coupe du monde pour la troisième fois de son histoire après 1982 et 2010.

Le Pérou, qui pointe à la 10e place du classement mondial de la Fifa, loin devant la Nouvelle Zélande (122e), était privé de son capitaine et buteur Paolo Guerrero, suspendu en raison d'un contrôle antidopage au "résultat anormal".

Il s'en est pourtant fallu de peu dès la 6e minute, mais le gardien néo-zélandais Stefan Marinovic a sauvé un ballon sur la ligne, à la suite d'un cafouillage en défense.

Les visiteurs ont ensuite dominé au milieu du terrain, mais l'attaquant Jefferson Farfan n'est jamais parvenu à trouver la faille.

Les Kiwis ont encaissé un coup dur avant le début de la rencontre, quand l'attaquant Chris Wood a été contraint de renoncer en raison d'une blessure à un tendon ischio-jambier.

Face à la pression des Péruviens, les Néo-zélandais ont produit de gros efforts en défense et gagné en confiance au fil de la rencontre. De quoi gonfler le moral de l'équipe avant le match de barrage retour mercredi au Estadio Nacional de Lima, où le Pérou sera favori.