Mondial 2018

Ce sont les meilleurs du monde. Ceux dont on attend qu'ils tirent leur équipe vers le haut et, pour la plupart d'entre-eux, vers le titre. Messi, Ronaldo, Neymar, Mbappé ou Salah: aucun n'est champion du monde mais ils sont les stars à suivre lors du Mondial-2018 en Russie.

Messi, le titre qui manque

Peut-on être le meilleur joueur de tous les temps sans avoir gagné la Coupe du Monde? Le plus simple pour Lionel Messi serait sans doute de faire en sorte que la question ne puisse plus se poser en ces termes.

Mais avec une finale de Coupe du Monde perdue (2014) et trois autres de Copa America (2007, 2015, 2016), il est clair qu'il manque à l'attaquant barcelonais un titre avec l'Argentine pour être, au moins, l'égal de son compatriote Maradona.

A 31 ans, le N.10 de l'Albiceleste n'aura plus beaucoup d'occasions et ce Mondial en Russie est peut être même la dernière. Alors que son équipe était mal embarquée en éliminatoires de la zone Amérique du Sud, Messi l'a portée jusqu'à la Coupe du Monde. Mais même avec son génie, le groupe de Jorge Sampaoli, fragile en défense, est-il assez fort pour aller au bout?

Ronaldo, le monde après l'Euro

Lui a déjà conquis ce grand titre en sélection. Blessé en début de finale de l'Euro-2016 face à la France, Cristiano Ronaldo s'était transformé en deuxième entraîneur pour pousser ses équipiers jusqu'à un inattendu sacre continental.

"Nous ferons comme à l'Euro, nous lutterons jusqu'au bout", a prévenu le Madrilène la semaine dernière. A priori, le Portugal ne semble pourtant pas suffisamment armé pour viser le sacre mondial.

Mais Ronaldo, discret en demi-finale et en finale de Ligue des Champions, a encore faim. Et entre deux rumeurs sur son avenir en club, il se verrait bien enrichir encore un peu son palmarès en sélection.


Mbappé, pour faire rêver les Bleus

Mbappé, Dembélé... Ca va vite, très vite. Côté français, les leaders attendus sont plutôt Griezmann ou Pogba et une Coupe du Monde réussie est difficile à imaginer sans eux.

Mais Mbappé, même pas 20 ans, pourrait être comme le Thierry Henry de 1998, le jeune insouciant qui emmène toute une équipe dans son sillage et laisse tous ses adversaires sur place.

Car en forme, l'attaquant parisien est à peu près inarrêtable. Et avec un tout petit peu plus d'efficacité devant le but, il peut devenir le cauchemar de toutes les défenses du Mondial.


Salah, l'espoir de l'Afrique

La Coupe du Monde de Mohamed Salah a changé de visage lors de la finale de la Ligue des Champions, quand un duel avec Sergio Ramos l'a précipité au sol, épaule en vrac.

Avant, il n'était pas question de gagner le Mondial, simplement de faire rêver les Pharaons, absents à ce niveau depuis 1990 et qui n'ont jamais passé le premier tour.

Désormais, ce sont les points médicaux qui sont scrutés et on ne sait toujours pas si l'attaquant de Liverpool pourra jouer le premier match de son équipe vendredi contre l'Uruguay.

Mais en une seule saison avec les Reds, Salah est devenu l'une des stars du football mondial, le joueur majeur du continent africain et une vraie attraction de cette Coupe du Monde.

Neymar, pour venger 2014

Le Brésil a un désastre à faire oublier. Il y a quatre ans, la Seleçao s'était effondrée 7-1 en demi-finales face à l'Allemagne et Neymar, blessé au tour précédent, avait vu ça devant sa télévision.

Alors l'attaquant du Paris SG et toute sa sélection sont en mission en Russie. Blessé avec le club parisien fin février, Neymar a retrouvé les terrains le 3 juin en match de préparation face à la Croatie. Et il a immédiatement retrouvé le chemin du but avec un enchaînement superbe.

Et si Neymar est en forme, le Brésil sera favori, forcément