Mondial 2018 "Je ne cherche pas d'excuses", a reconnu le sélectionneur du Brésil Tite, après le partage concédé par son équipe face à la Suisse (1-1), dimanche à Rostov.

Selon Tite, l'habile poussée de Steven Zuber contre le défenseur Miranda juste avant qu'il ne reprenne le ballon de la tête était néanmoins très claire. "Pas de discussion possible." "Après cela, nous n'avons pas bénéficié d'un penalty non plus, mais vous pouvez toujours argumenter sur ce sujet. Il est dommage que l'ensemble du processus et du système avec l'arbitre vidéo ne fonctionne pas encore de manière optimale."

"Mais après leur but, on a senti la pression. C'est un enseignement. On doit être plus froids dans la finition. Bien sûr, je voulais gagner et je m'attendais à gagner. Je ne suis pas content de ce résultat. Jusqu'à leur but, j'étais content, on bougeait bien. Puis ils sont montés et on ne les a pas bien bloqués. Ensuite il nous a fallu 10 minutes pour retrouver notre rythme. La finition n'a pas été bonne. C'est le stress, l'anxiété du premier match. C'est valable de mon côté aussi."