Football

Davinia Vanmechelen s'est érigée en sauveuse de la patrie mardi soir en mettant l'Italie K.O. (2-1) grâce à son doublé mais c'est bien l'ancienne Soulier d'Or Tessa Wullaert qui a encore une fois brillé par son talent lors de cette rencontre décisive pour la qualification de la Belgique aux barrages de la Coupe du monde féminine 2019.

Depuis son transfert de Wolfsburg à Manchester City l'attaquante paraît plus libérée et met beaucoup plus de conviction dans ses actions. "Je joue avec plus de confiance en moi et le manque de confiance peut être le plus gros obstacle pour une joueuse", a-t-elle déclaré après la rencontre."Mais je pense que tout le monde a joué avec beaucoup de confiance en soi. Tout le monde était a été préparé physiquement de manière adéquate dans son club et c'est ce dont nous avions besoin aujourd'hui."

Le rêve mondial est encore intact pour les Flames mais le parcours vers la France est encore long et semé d'embuches. En plus de la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Suisse sont qualifiés pour ces barrages qui ne délivrent qu'un seul ticket pour le Mondial. Les demi-finales seront disputées en octobre et déterminées par le tirage au sort prévu vendredi à Nyon, en Suisse. La finale est prévue pour le mois de novembre et sera disputée en match aller-retour.

"Avec les Pays-Bas et le Danemark on a des comptes à régler", a souri Wullaert. Pour rappel, la Belgique s'était inclinée 0-1 face au Danemark lors de son entrée en lice au dernier Euro avant de manquer la qualification pour le deuxième tour suite à la défaite 1-2 contre les Pays-Bas.

Les derby des Plats Pays pourrait cette année offrir un ticket pour le Mondial. "J'ai hâte d'y être et je ne vais certainement pas manquer le tirage au sort de vendredi. Si nous jouons comme aujourd'hui et avec la mentalité de vendredi, je pense que tout est possible. La première place de ce groupe n'était d'ailleurs pas impossible à atteindre. Je reste convaincue que nous avons joué au plus mauvais moment contre les deux meilleures équipes du groupe et c'est encore frustrant d'y penser. Après cela, nous avons su rester concentrées sur ces rencontres pour finalement décrocher cette qualification historique pour les barrages."