Nations League

Il y a fort à parier pour que les Italiens ne le reconnaissent pas.

Durant toute la saison dernière, la Serie A s’est interrogée sur la valeur d’André Silva, recruté à prix d’or par l’AC Milan au FC Porto (38 millions d’euros), mais qui a plafonné à deux buts seulement en championnat.

Prêté au FC Séville, l’attaquant portugais a déjà dépassé puisqu’il a inscrit un triplé pour ses débuts, restant ensuite muet lors des deux journées suivantes, comme son équipe. Forcément, une telle différence de rendement interpelle pour un avant-centre dont les responsabilités augmentent en l’absence de Cristiano Ronaldo et qui brille avec sa sélection (12 buts en 27 apparitions).

"Il est arrivé à un moment difficile pour le club. Quand un jeune, qui ne connaît pas grand-monde, est perçu comme le sauveur, généralement cela ne fonctionne pas"
, l’a défendu dans Tuttosport son compatriote et l’ex-attaquant de la Fiorentina Nuno Gomes. "Il a une période difficile, il a manqué de confiance mais c’est un très bon joueur. Pas un 9 à la Inzaghi mais un attaquant qui bouge, demande le ballon, fait des passes décisives. Il ne fait que marquer." L’Italie attendra pour voir…