Nations League

Un nul 0-0 pas loin d'être une victoire: la France a été poussée dans ses retranchements par une Allemagne revancharde, jeudi pour sa reprise après le sacre mondial, mais s'en sort grâce à Alphonse Areola, en état de grâce pour sa première cape internationale pour ce match d'ouverture de Ligue des Nations.

De son côté, Benjamin Pavard a connu une soirée agitée. La coqueluche du public français a débuté son match par un tacle à la gorge asséné par Antonio Rudiger, qui lui a laissé une belle marque de crampons (3e). Sonné, il a quand même continué et réussi quelques interventions défensives de haute volée. Mais son couloir n'a pas été imperméable.

A l'issue de la rencontre, Adil Rami a rendu hommage au latéral des Bleus, faisant l'éloge de son co-équipier et prenant même l'initiative de l'affubler d'un nouveau surnom: "T’es un bonhomme. T’es mon soldat. T’es un guerrier. On ne t’appelle plus Jeff maintenant. On t’appelle Le Monster !", a publié Rami sur son compte Instagram.