Nations League

La compétition contient deux enjeux majeurs: le trophée d'un côté et quatre billets pour l'Euro 2020 de l'autre.

Le premier enjeu s’attribue de manière simple. Les 55 équipes européennes sont réparties en quatre ligues : A, B, C, D.

Seules les douze nations de la Ligue A peuvent rêver du trophée dès la première édition, les 43 autres pays se disputeront le droit d’être promus dans la ligue supérieure dans un premier temps et les places qualificatives pour l’ Euro dans un second.

Dans chaque ligue, on retrouve quatre groupes de trois ou quatre équipes. La Belgique se retrouve ainsi avec l’Islande et la Suisse, qu’elle affrontera en matches aller et retour.

La première place du groupe donne directement accès aux demi-finales de la compétition et la dernière sera sanctionnée d’une relégation en Ligue B en vue de la prochaine édition de cette Nations League.

Les demi-finales et finales se disputeront entre le 5 et le 9 juin 2019, sur terrain neutre.


Un classement de 1 à 55


Dès la fin de la phase de groupes, le 20 novembre, un classement de la 5e à la 55e place de cette Nations League sera établi. Le top 4 , lui, sera défini après la phase finale de juin 2019.

Mais comment départager les 51 équipes restantes ? C’est là que cela se complique. Les deuxièmes de groupe de la Ligue A se partageront les places de 5 à 8 en fonction, dans l’ordre : de leur nombre de points, de leur différence de buts, de la meilleure attaque, etc.

Même exercice pour les places 9 à 12 entre les troisièmes de groupe de cette Ligue A. Les places 13 à 16 seront ensuite distribuées selon le même procédé entre les quatre vainqueurs de la Ligue B (qui seront donc promus en Ligue A pour la prochaine édition), et ainsi de suite pour dresser un classement précis des 55 équipes de cette Nations League. Celui-ci sera déterminant au moment d’attribuer les places de barragiste pour l’ Euro (voir ci-contre).

© D.R.

Le second enjeu
nous emmène dans les profondeurs du règlement. En effet, les qualifications pour l’ Euro 2020 accorderont 20 tickets seulement (les deux premiers de chacun des dix groupes) sur les 24 disponibles.

Théoriquement, chaque Ligue héritera de l’un des quatre derniers billets qualificatifs. Dans les faits, le classement complet des 55 équipes évoqué ci-contre sera primordial.

En Ligue D, la procédure sera simple puisqu’il est fort probable qu’aucune des équipes classées entre la 40e et la 55e place de cette Nations League ne parvienne à se qualifier via les éliminatoires traditionnelles de l’Euro (où seulement les deux premiers de chacun des dix groupes obtiendront un billet direct). Les quatre vainqueurs de groupe, respectivement 40e, 41e, 42e et 43e de la compétition, se retrouveront donc en mars 2020 pour disputer deux demi-finales et une finale (en match simple) afin d’attribuer un ticket pour l’Euro.

Mais plus on va monter dans les Ligues, plus on tombera sur des équipes déjà qualifiées pour l’Euro. Exemple : en Ligue C, les quatre vainqueurs de groupe occuperont les 25, 26, 27 et 28e places du classement global. Si deux de ces équipes se qualifient pour l’Euro de manière directe, les 29e et 30e (soit les deux meilleurs deuxièmes) accéderont aux barrages.

Passons à la Ligue B : si neuf des douze équipes sont qualifiées pour l’Euro, les trois non-qualifiées seront barragistes, quel que soit leur classement en Nations League. Et le quatrième barragiste de la Ligue B sera… le 31e du classement global, soit un membre de la Ligue C.

Toujours dans cette même projection, on peut imaginer que le 32e du classement global se retrouve propulsé en barrages avec les trois équipes de Ligue A qui n’auront pas obtenu de billet pour l’Euro.


© D.R.