Nations League

Erik Hamren a présenté ses excuses après sa première, synonyme de défaite historique contre le Suisse.

Du jamais vu en près de dix-sept ans. Il faut remonter loin, très loin pour retrouver la trace d’une telle débâcle pour l’Islande. Le 6-0 encaissé ce samedi pour son entrée en matière dans la Ligue des Nations renvoie à sa préhistoire ou presque, à ce 6-0 concédé contre le Danemark le 6 octobre 2001 à une époque où les Nordiques n’effrayaient personne.

Depuis, l’Islande n’a cessé de grandir avec ses valeurs de combativité, de solidarité, qui, l’espace d’une rencontre, ont totalement disparu.

Cette formation, qui avait déjà étalé ses limites en Russie, a totalement sombré, encaissant notamment deux buts (les deuxième et troisième) sur phases arrêtées, l’une de ses forces historiques.

La retraite du milieu Olafur Skulason, l’absence du capitaine, le défenseur central Aron Gunnarsson, et de ses remises en jeu légendaires, ou celle de l’attaquant Alfred Finnbogason ne suffisent pas à expliquer ce crash pour la grande première sur le banc du Suédois Erik Hamren.

"Je dois dire que je suis désolé, c’est embarrassant", a reconnu, dépité, le technicien pour qui "après le 3-0, nous avons perdu toute notre organisation, notre confiance. C’est ma responsabilité en tant qu’entraîneur, je dois donner confiance à mes joueurs. "

Le chantier s’annonce important vu l’abattement régnant.

Même la caution technique de cette équipe, le meneur de jeu de Gylfi Sigurdsson, a semblé complètement perdu, ratant des gestes simples, lâchant un "c’était juste triste" révélateur de l’ambiance dans l’équipe…

Suisse : Sommer ; Mbabu, Schär, Akanji, Rodriguez ; Zakaria, Xhaka ; Embolo (65e Ajeti), Shaqiri, Zuber (79e Zuber) ; Seferovic (72e Mehmedi).

Islande : Halldorsson ; Saevarsson, Ingason, R. Sigurdsson, Skulason ; Gislason (60e Kjartansson), G. Sigurdsson, Palsson, B. Bjarnarson (65e E. Bjarnarson) ; Bodvarsson, Sigurdarson (74e Sigurjonsson)

Arbitre : M. Oliver (Ang).

Avertissements : Schär, Embolo, Sigurdsson, Xhaka.

Les buts : 13e Zuber (1-0), 23e Zakaria (2-0), 53e Shaqiri (3-0), 67e Seferovic (4-0), 71e Ajeti (5-0), 82e Mehmedi (6-0)