Nations League

L'enfant terrible du football danois, Nicklas Bendtner, est accusé d'avoir agressé un chauffeur de taxi à Copenhague.

L'attaquant, qui évolue à Rosenborg Trondheim, a été entendu par la police pour avoir frappé un chauffeur de taxi dans la nuit de samedi à dimanche. L'incident fait l'objet d'une enquête.

Sur Instagram, sa compagne l'a défendu, en affirmant qu'il avait agi pour la protéger. Une version contestée par la compagnie de taxi.

"Tous les éléments matériels ont été remis à la police - y compris l'enregistrement vidéo du taxi. Ce dont j'ai été informé, c'est que cela ne correspond pas à son récit", a expliqué lundi soir le porte-parole de la compagnie de taxi, Rasmus Krochi, au tabloïd Ekstra Bladet.

Passé par la Juventus et Arsenal, Bendtner s'est souvent fait remarquer par ses écarts en dehors du terrain. En 2013, il avait notamment été arrêté pour conduite en état d'ivresse. Il avait été condamné à une amende et à une suspension de permis pendant deux ans.

Son club a indiqué qu'il allait examiner "avec sérénité ce qui s'était passé pour évaluer comment le club doit réagir".

D'après la presse locale, l'attaquant a perdu quatre contrats avec des sponsors à la suite de cet incident.

Blessé, Bendtner, 30 ans, avait été le grand absent de la sélection danoise lors du Mondial-2018.

Toujours convalescent, il n'avait pas été retenu pour la deuxième journée de la Ligue des nations dimanche lors de laquelle le Danemark a battu le pays de Galles 2-0.